__

Actualités des médias du 29 janvier en Ukraine

29 Jan 2014
140125093228-01-ukraine-protests-0125-restricted-horizontal-gallery-2

L’Ukraine et le monde informe.

Le numéro spéciale du Courrier International du 30 janvier 2014: Ukraine : la colère d’un peuple.
Déclenché le 21 novembre par le refus du président Ianoukovitch de signer un accord ­d’association avec l’UE, le mouvement de ­protestation s’est durci depuis le 16 janvier, date de la promulgation de lois anticontestation ­draconiennes. Après des violences qui ont fait plusieurs morts, l’opposition continue de négocier, mais elle est débordée par la rue à Kiev et dans les régions. Face à l’ampleur de la contestation, le pouvoir semble céder. >lire la suite dans les kiosques

L’émission « C dans l’air » sur France 5 Est / Ouest : le mur d’Ukraine.

22h12. Un activiste de certain âge vient de décéder dans un des hôpitaux de la capitale suite à des blessures par balle la nuit d’avant rue Hrouchevskiy. >lire la suite en ukrainien.

21h46. Le gouvernement a voté le projet de la loi du représentant du PR (Parti des régions) Yuriy Mirochnytchenko sur l’amnistie des activistes de Maïdan (232 députés ont voté pour). En contre-partie, les manifestants seront obligés de libérer les bâtiments d’administrations régionaux et municipaux occupés ainsi que les routes. Cadeau empoisonné? >lire la suite en ukrainien.

18h16. Ukraine ‘on brink of civil war,’ ex-leader warns as protester amnesty debated.
He [Victor Ianoukovytch – NdT] and Russian President Vladimir Putin agreed on a $15 billion deal for Russia to buy Ukrainian debt and slash the price of natural gas.
Putin has denied that Moscow is exerting undue influence in Ukraine. >lire la suite en anglais

17h55. Petro Porochenko, politicien, homme d’affaires ukrainien, ex-Ministre des Affaires étrangères et actuellement, co-président du Comité de la coopération parlementaire Ukraine/UE, a transmis la liste des détenus politiques aux députés européens. Parmi eux, près de 300 personnes en garde à vue dont 28 ont été « choisies » parmi la population, arrêtées et battues. Rebecca Harms, eurodéputée allemande, demande la création d’un organe indépendant qui mènerait des enquêtes. > lire la suite en ukrainien

France 24. Crispations diplomatiques autour de la crise ukrainienne.
Mercredi 29 janvier, la chancelière allemande, Angela Merkel, s’est entretenue par téléphone avec le président russe, Vladimir Poutine, et le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, pour plaider en faveur du dialogue. « On ne doit pas laisser la situation sombrer à nouveau dans la violence », a-t-elle déclaré, selon un porte-parole. >lire la suite en français

10h56. Le titre de The Economist: Ukraine. Lurching into chaos.
Ukraine’s crisis is lurching into chaos. The atmosphere in the camp on Independence Square (known simply as Maidan or Square) is often superficially jolly, but suspicion and confusion are everywhere. It is as though everyone thinks everyone else is a Russian spy. Even so, after the sight of the toilets, plus the decidedly un-European siege security, the atmosphere inside the parliament’s extraordinary crisis meeting was remarkably civilised. >lire la suite en anglais

L’article du 28 janvier de Steve Rosenberg, Zaporizhya, sur BBC: Ukraine crisis: Is the east deserting President Yanukovych?
« In the evening, the police, with help from their ‘friends’, started fighting young protesters, » Alex [Alexander Peklushenko, gouverneur de la région – NdT] tells me. « People don’t want Yanukovych to stay in Ukraine as our president. We are not extremists. We are not crazy people. We only want to live in a normal country. » >lire la suite en anglais

__________________
Source photo:
http://edition.cnn.com