___

L’Ukraine fabuleuse de Maryna Mykhailoshyna

22 Sep 2014
L’Ukraine fabuleuse de Maryna Mykhailoshyna
0 Flares 0 Flares ×

Peintre, illustratrice, Maryna Mykhailoshyna nous fait plonger dans son monde du folklore ukrainien et de la cosmogonie de l’univers ukrainien.

Maryna, née en 1982 à Kyïv, a obtenu en 2000 le diplôme de l’école nationale d’art Taras Chevtchenko à la faculté de peinture, elle a aussi étudié la sculpture et la céramique (faculté des arts et des métiers). À partir de 2001, elle a fait ses études à la faculté de l’édition et de l’impression de l’Institut polytechnique de Kyïv, faculté de graphique de livre.

À partir de 2010, elle travaille comme artiste libre. Pendant quelque temps, elle illustrait des livres d’enfants, mais ces deux dernières années elle s’est passionnée à nouveau pour la peinture.

Presque toutes ses œuvres parlent de l’Ukraine, de ses contes, de ses légendes et de sa beauté incroyable, de tout ce qu’elle aime et de tout ce qu’elle voudrait partager avec nous. Et d’ici le nom du site est né, l’Ukraine fabuleuse.

« Dans mes illustrations des livres je jouais avec les héros d’histoires. J’ai créé les maisons et les rues pour eux avec l’entrain, je plantais les arbres et les fleurs et je brodais les chemises avec de l’amour.
Aujourd’hui, dans ma peinture je veux concevoir la profondeur du monde ambiant, la cosmogonie de l’univers ukrainien à travers le monde intérieur. C’est pourquoi je m’intéresse tellement au folklore et aux contes populaires en particulier. Le conte, c’est l’âme du peuple. »

Les expositions:

2011 « l’Ukraine – la Géorgie: deux cœurs mais une seule âme» (Les journées de l’Ukraine en Géorgie, Tbilissi).
2013 « Livre – le plat principal » (l’exposition des illustrations de livre, Kyïv)
2013 « Young Art du Jeune Pays» (l’exposition nationale de la Journée de l’Indépendance de l’Ukraine, Kyïv)
2013 « Comment les livres deviennent vivants » (l’exposition des illustrations de livre, Kyïv)
2014 « Arsenal du livre » (l’exposition des illustrations de livre, Kyïv)
Collections privées en Ukraine, Russie, Géorgie, Irlande, États-Unis, Australie.

Site de Maryna existe aussi en français: http://www.ukraine-fabulous-art.com/fr

Et voici le conte de Maryna:

« Pendant que je dessinais l’esquisse, je n’arrêtais pas de penser de ce conte. Est-ce que nous n’appelons pas aux forces surnaturelles en soupirant tout le temps? Et en général, en nous souvenant tout simplement de quelque chose. En se rappelant du mal, on les appelle. Et quand on dit « Mon Dieu, pourquoi? », on ne pense pas à Dieu. Le divin ne se trouve pas dans le chagrin. Dieu, c’est la joie, l’amour, la foi et le merci. Et pas le désespoir et l’incroyance… Et voilà encore une histoire. Le grand-père s’assoit sur un tronc d’arbre et appelle Oh**. « Je ne t’ai pas appelé », dit-il après. Mais peut-être que si.

Et peut-être qu’il a même fait exprès? Nos ancêtres savaient plus sur la magie car ils étaient plus proches d’elle. Alors Dieu a probablement décidé que si personne sur terre n’a pu enseigner son fils, les forces surnaturelles en seront capables? Et si Oh ne venait pas des forces obscures, mauvaises? Parce que Oh brûle le garçon trois fois pour débarrasser son âme de la poussière pour qu’elle se purifie et brille après. Ainsi, l’âme se purifie des cendres de vanité à travers l’auto-immolation dans le service. Pareil, le peintre brûle dans son oeuvre, car le feu part du coeur et déshabille son âme pour qu’elle s’envole vers Dieu…

Aujourd’hui, on a l’habitude de croire que les contes, c’est juste pour les enfants, pour les divertir. Mais les contes populaires, c’est la sagesse de nos ancêtres. Ce sont des paraboles où sont codées les connaissances profondes sur la naissance du monde et les lois de l’univers. Nous avons notre propre culture, c’est pourquoi nos codes sont différents de ceux des autres peuples. Et pour que ces connaissances soient transmises entièrement aux générations à venir sans se disperser au fil des siècles, ces conseils ont pris forme des histoires intéressantes…

Les prophètes racontaient ainsi les histoires en donnant la clé pour comprendre les lois divines et les lois de l’univers. Parce qu’il est impossible de connaître le monde sans y mettre notre coeur, le connaître à travers la seule science, c’est comme juger une personne en se fiant à sa biologie et en oubliant son âme, son intelligence et son caractère. Il est important d’entendre le monde avec son coeur, d’éprouver son unité avec lui, car il n’y a pas de mort dans l’univers, tout pulse et respire, meurt et renaît.

… Pour moi, l’art c’est la même chose que la prière. Les deux naissent dans le cœur et se propagent de l’intérieur vers l’extérieur. Il aide à s’approcher du Dieu, d’entendre l’Univers avec le cœur, de sentir sa magie, son souffle. C’est la quête de l’harmonie pour être unie à l’univers (Dieu) et à soi-même. »

________

** personnage d’un conte ukrainien

______________

Le conte de Maryna traduit par Erika Dan pour J’aime l’Ukraine

 

0 Flares Facebook 0 Google+ 0 Twitter 0 Pin It Share 0 LinkedIn 0 Email -- 0 Flares ×