__

Marie Bashkirtseff, destin tragique

15 Jan 2013
Marie Bashkirtseff
0 Flares 0 Flares ×

Marie Bashkirtseff est la première femme-peintre au monde dont les œuvres sont exposés au Louvre. Et cette femme est Ukrainienne…

Marie Bashkirtseff , née dans une famille noble à Gavrontsy près de Poltava, en Ukraine le 11 novembre 1858, est une peintre et sculpteur, connue par son impressionnant « Journal » qui retrace sa vie depuis ses 14 ans.

Elle grandit à l’étranger, voyageant avec sa mère à travers l’Europe. A 12 ans, sa famille s’installe dans une villa achetée à Nice. Elle parlait couramment français, anglais, allemand et italien, jouait du piano, de la harpe, apprenait le chant en essayant quelques auditoires. Et quand une laryngite a tué sa belle voix, la peinture est devenue sa nouvelle passion à 19 ans. Marie a étudié la peinture à Paris à l’Académie Julian, l’une des rares en Europe à accepter des étudiantes (on y trouvait des jeunes femmes venant même des États-Unis). Sa famille déménage donc à Paris et le froid parisien ne fait qu’aggraver sa tuberculose déjà irréversible. Mais c’était une femme forte, elle n’a jamais montré sa faiblesse, ne s’est jamais plainte des souffrances atroces de sa maladie, incurable à l’époque. Une vraie artiste, ambitieuse, Marie croyait en son talent à point de se montrer narcissique : « À quoi bon pleurer? les larmes ne feront rien de bon. Être malheureuse c’est mon destin; et, en plus, être une artiste célèbre ».

A l’Académie Julian, Marie Bashkirtseff fait connaissance avec Jules Bastien-Lepage, leader du mouvement naturaliste, et son grand amour, s’inscrit dans le chemin du peintre et choisit les rues de Paris pour ses toiles, sillonne la capitale par tout temps en sachant que le froid peut la tuer.

Marie avait besoin de la passion, de l’amour, du flirt : à 14 ans déjà elle pleure sur le duc Hamilton, s’écrit avec Guy de Maupassant, mais ignorée par Paul de Cassagnac. Son sort tragique l’a rapprochée encore plus de Bastien-Lepage, mourant d’un cancer de l’estomac. La passion, cette fois-ci artistique, les unit contre la mort si proche : « Oh, puisse-je peindre!.-, dit-il…Et moi aussi! »
Marie meurt le 31 octobre 1884, quelques jours avant ses 26 ans, Jules la suit quelques semaines après…

Marie Bashkirtseff produit une œuvre importante en regard de sa vie courte. Et même si beaucoup de tableaux de Marie Bashkirtseff ont été détruits par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, d’autres sont exposés dans les plus grands musées de France : Luxembourg, Orsay, Louvre, Jeu de Paume et du monde entier. A partir de 1885 les jeunes peintres français se voient décerner le prix Marie Bashkirtseff. Son « Journal » est traduit en plusieurs langues.

Le fameux « Journal », écrit en français, doit une grande partie de célébrité à Marie. Il retrace sa vie depuis ses 14 ans et jusqu’à sa disparition. Publiés entre 1887 et 1980, le « Journal » et les correspondances ont été très édulcorés et abrégés par les éditeurs de l’époque. Le manuscrit du « Journal » a été retrouvé en 1964 à la Bibliothèque Nationale de France où la mère de Marie l’avait déposé après la perte de sa fille. Une édition fidèle du Journal a été entreprise par le « Cercle des amis de Marie Bashkirtseff » qui a édité onze tomes du « Journal » (1873-1878) de 1995 à 2003. « Si j’allais mourir, comme cela, subitement, je ne saurais peut-être pas si je suis en danger, on me le cachera… Il ne restera bientôt plus rien de moi… rien… rien ! C’est ce qui m’a toujours épouvantée. Vivre, avoir tant d’ambition, souffrir, pleurer, combattre, et, au bout, l’oubli !… comme si je n’avais jamais existé … Si je ne vis pas assez pour être illustre, ce journal intéressera toujours : c’est curieux, la vie d’une femme, jour par jour, comme si personne au monde ne devait la lire, et, en même temps, avec l’intention d’être lue. »

Marie Bashkirtseff est une femme qui impressionne par son activité, ses aspirations, ses douleurs, ses combats durant les 25 ans de sa vie. Une femme ukrainienne à découvrir et re-découvrir…

 

A lire aussi:
> Les ukrainiens sur la côte d’azur (150me anniversaire de Marie Bashkirtseff)
> Présence de Marie Bashkirtseff en France

_____________________________
Sources :
http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-marie_bashkirtseff-2166.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Bashkirtseff
0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Email -- 0 Flares ×