__

Concert privé du théâtre Dakh

11 Déc 2012
Dakh Daughters J'aime l'Ukraine Le Monfort
0 Flares 0 Flares ×

Concert privé des participants de Dakh au théâtre Monfort, Paris, 15e.

[portfolio_slideshow exclude= »773″]

Les quelques chanceux spectateurs ont pu assister au petit concert privé du théâtre Dakh juste après la pièce Le Roi Lear – Prologue jeudi, le 6 décembre 2012 (voir notre article sur Le Roi Lear). Et ce n’était pas la première fois, apparemment ! L’événement n’a pas été annoncé au grand public afin de ne pas trop encombrer le hall du théâtre Monfort. Cependant, deux de vos Ukrainiennes (que vous aimez) ont profité de l’invitation personnelle de Vlad Troïtskiy pour partager avec vous les facettes multiples de ses talentueux acteurs.

Le petit hall du théâtre s’est vite rempli, l’ambiance chaleureuse a rapproché les spectateurs vers la scène improvisée, les premiers rangs assis sur des tapis. Les Ukrainiens, les Français, le public uni pour admirer les sept jolies jeunes femmes qui ont plutôt donné une performance théâtrale et musicale qu’un simple concert. Les actrices de Dakh Daughters Band ont joué leurs chansons en les accompagnant du clavier, des contrebasses, de la violoncelle, de l’accordéon, de différentes percussions etc. Elles ont chanté, crié, parlé, raconté, mimé, sauté, dansé, ont montré toute la pluralité de leur jeu et de leurs voix. L’anglais, le russe, l’ukrainien, un peu d’allemand et de français ont retenti entre les murs de ce théâtre accueillant. Et oui, certaines des jeunes filles ont cumulé un ou plusieurs diplômes liés au théâtre ou au cinéma, mais aussi à la musique, à la danse, aux langues.

Chaque morceau avait son petit effet spécial, comme par exemple celui d’un jeune homme qui a tué sa copine et tout ensanglanté se plaignait de son sort : l’accent russe exagéré en anglais. Ce dernier n’a pas dû être bien compris par la partie du public francophone, mais il a bien donné cet aspect rude, brut et complètement sauvage à l’interprétation.

D’après la feuille que vos deux Ukrainiennes ont trouvé au pied de la contrebasse, la chanson intitulée Love must die devrait donner une note finale ce soir. Mais un petit clin d’œil à La liberté guidant le peuple a clôturé le spectacle, car le public n’avait pas l’intention de se séparer de celles qui ont permis de terminer leur journée avec autant d’énergie positive et de bonne humeur !

Ci-dessous le concert de Dakh Daughters Band le 09 avril 2013 à Kyïv:

_________

Source vidéo:
http://betv.com.ua
Photos: © Erika D
0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Email -- 0 Flares ×