__

OKEAN ELZY, « Mesure » («Мiра»)

30 Nov 2012
OEmira

L’album «Мiра» (« Mesure ») est le 6e album du groupe ukrainien Okean Elzy, sorti le 25 avril 2007.

C’est le jour de l’anniversaire de la bien-aimée du vocaliste Sviatoslav Vakartchouk, Lyalya Fonaryova (styliste et designer du groupe).

Le groupe a choisi ce titre, car Mira est un prénom féminin ukrainien et, apparemment, les musiciens aiment faire plaisir aux femmes. Ce n’est pas la première fois qu’ils utilisent un prénom féminin pour redonner à leur musique et leur image encore plus de sensualité. Mais Mira c’est aussi « mesure », « limite » en ukrainien.

Pour Vakartchouk « il faut se sentir sans aucune mesure, sans frontières, mais en même temps connaître ses propres limites ». Et ce n’est que de cette manière qu’on peut aller au-dessus de soi-même.

La chanson « Mira » raconte l’histoire de la vie humaine, et les limites qu’un individu pourrait atteindre. Mais la philosophie la plus importante est que tout est possible à deux :

La mesure du feu
Chacun a la sienne
Tout le monde a sa mesure de chaleur
Mais cette chaleur est pour tous

Pour fêter la sortie de l’album, le groupe a organisé une tournée dans les plus grandes villes ukrainiennes.

Quelles sont les limites du groupe, des chansons qui sont entrées dans l’album, et qu’est-ce qu’elles signifient ?

Okean Elzu à LondresD’après les musiciens, ils ont sorti cet album sans aucun effort, ni projet. Les chansons s’accumulaient progressivement de la part de chacun, sous forme de texte et de musique déjà bien préparés ou tout simplement sous forme de quelques notes à travailler et à développer. Tous les membres du groupe ont apporté leur contribution et ainsi, l’album est né.

Pour eux, cet album a une grande valeur et signification émotionnelle, car il est dédié à leur ami décédé, Serguey Tovstoloughskiy qui était pendant longtemps le producteur de leurs albums. Ce sont les sentiments personnels qui prennent le haut dans la plupart des textes.

La chanson “Ночi i днi”(« Nuits et jours ») a été enregistrée du premier coup après l’enterrement de Serguey Tovstoloughskiy. Son clip officiel est devenu la bande originale du film «Райские птицы» (« Les oiseaux du paradis »), 2008, du réalisateur Roman Balayan.

Elle parle du passé et de son emprunte dans la vie d’aujourd’hui :

Les nuits et les jours ont laissé une trace dans mes yeux
Dis-moi, où va nous emmener ce long chemin

L’auteur du texte se pose toujours des questions (comme dans la plupart des chansons d’Okean Elzy) :

Qui pourrait m’apprendre ou m’expliquer,
Comment conserver ce que nous avons

Le regret pour les personnes séparées de nous par la mort, le temps, la distance, un sens de l’injustice, l’avenir incertain, est-ce un drame ou tout simplement la constatation des faits ? Il n’y a pas d’importance… La chose qui est sûre c’est que la chanson fait réfléchir.

Cherchons les réponses ensemble « parmi les lignes ou dans nos pensées » :

Серед думок, як між рядків,
Десь воно є, хто його знає.
Хто би навчив, та й розказав,
Як зберегти те, шо ми маєм?

Приспів:
Ночі і дні
Залишили свій слід в моїх очах.
Скажи мені,
Куди нас заведе цей довгий шлях?
Цей довгий шлях.
Скільки було сонця й дощів,
Тих хто чекав, що ж буде з нами?
Тих хто не став і хто не смів,
Скільки прийде слідом за нами?

Приспів. Програш.Приспів.
Цей довгий шлях.
єдиний довгий шлях.