___

Street art en Ukraine

15 Fév 2013
Street art en Ukraine
0 Flares 0 Flares ×

La beauté sauvera le monde !

Les villes, les rues, le transport, les poubelles… Tout cela peut rendre notre monde gris et triste. L’homme étant créatif et positif, a toujours essayé d’améliorer ses conditions de vie. Le progrès de la civilisation, de la technique a beaucoup aidé dans la survie. Tout cela est un côté pratique des choses. Mais à part ça, nous avons les fleurs, la nature et la Beauté. Dans le monde urbain ce n’est pas facile d’incruster toute la magie de ce qui nous entoure. Pourtant on a trouvé les moyens.

Cet article est consacré au street art de l’Ukraine, notamment au graffiti, comme élément vital de la société urbaine. La conception alternative du monde, la révolte ou tout simplement l’incarnation des rêves, le street art ukrainien a trouvé ses fruits dans les travaux de beaucoup de peintres. Sébastopol, Kharkov, Kyïv, Lviv, Kolomiya, Yaremtche, c’est loin d’être une liste complète des villes où ce mouvement est présent.

Pour comprendre de quoi parlent les dessins de nos artistes, il faut en distinguer certains. Commençons par un peintre de Donetsk, connu sous le pseudonyme de Mykhaïlytch, qui présente des « racailles » mangeant des graines de tournesol ou des « autorités locaux », mafia. Il essaye de dévoiler la réalité en la montrant plus vraie que jamais. Comme ses travaux sont puissants du point de vue social, ils sont souvent détruits. L’auteur indique avec dégoût que « malheureusement, les gens aiment mieux voir la pub et les annonces sur les murs que des œuvres originales ». Mais Mykhaïlytch ne veut pas s’arrêter et continuera à s’exprimer pour changer le monde.

Roman Minin, un autre créateur, vise les problèmes actuels en montrant la vie des mineurs grâce à son projet « Le folklore des mines ». Dans ses œuvres, il utilise les éléments de l’art décoratif traditionnel pour parler avec ses visiteurs en langue commune tout en montrant la peur, la force incompréhensible et même la foi. Le sujet qu’il touche concerne aussi les idoles des masses qu’il critique en essayant de libérer les esprits humains de toute influence néfaste. Et pour que d’autres puissent s’exprimer, Roman organise le festival StreetArtFest à Kharkiv.

En voyageant à travers l’Ukraine, on trouve toujours des coins cachés où le street art est présent. Les rues, les sanatoriums désaffectés, les ruines des immeubles ou mêmes les églises servent de toile pour les jeunes créateurs. Le Black Circle Festival organisé en 2012 à Yaremtche (3ème édition), a accueilli 18 peintres de France, Ukraine, Biélorussie et Pologne. C’est un évènement qui ne fait pas du tout penser à un festival traditionnel. Le principe est d’occuper un endroit abandonné pour y laisser une trace – ses chefs-d’œuvre. Tout se passe en plein air en profitant de la nature et de la liberté. Teck, un des artistes participant au festival aimerait créer une galerie sans noms ni auteurs où on veut revenir quand on se sent seul. Dans ses travaux c’est le progrès, l’évolution et la réflexion qui prédominent pour changer, bouger et pousser les gens à agir au nom de leur futur.

Je termine avec le groupe «Interesni Kazki » (Contes intéressants) qui gagne de la renommée internationale. Avec ses projets artistiques, le duo WaOne et Aec a pu décrocher l’intérêt des expositions à l’étranger : Russie, Espagne, Biélorussie, États-Unis, Inde et France (galerie All-Over, Lyon). Leur concept est d’aborder les problèmes actuels en utilisant beaucoup de couleurs et le style enfantin et naïf. Pour plus d’information sur cette équipe, rendez-vous sur notre site dans les articles à venir.

Pour vous immerger dans le monde de l’art et des couleurs, je vous invite à regarder le film documentaire sur le street art ukrainien et les peintres Kislow, WaOne et Teck. Le reporteur français Julien « Seth » Malland a visité l’Ukraine l’été dernier afin de découvrir lui-même et montrer aux spectateurs toute la richesse de ce mouvement contemporain.

Bon moment de détente à vous !

_______________

Sources:
http://mininstreet.blogspot.com/http://www.antins.net/?page_id=378&lang=uk
http://www.greter-art.com/show_news.php?id=133&lang=ua
http://www.fest.if.ua/2012/black-circle-na-potyazi-do-yaremche/
http://www.ekosystem.org/tag_big/black-circle-festival
http://molotoff.info/instruktash/praktika/4393-stretart.html
www.creammag.ru/posts/art/graffiti/mini-intervyu-s-teck/
0 Flares Facebook 0 Google+ 0 Twitter 0 Pin It Share 0 LinkedIn 0 Email 0 0 Flares ×