___

Musée militaire marin de l’époque soviétique à Balaklava, en Crimée

18 Mar 2013
Musée militaire de Balaklava
1 Flares 1 Flares ×

Après les bombardements de Hiroshima et Nagasaki le gouvernement soviétique a décidé de créer le plan de protection de ses bases militaires stratégiques. Le complexe de Balaklava a été conçu à l’Institut de Léningrad (Saint-Petersbourg actuel) en 1953 et l’accord pour sa construction a été signé par Staline.

Il s’agît donc de la plus grade base secrète militaire construite sur la mer Noire dans les années 50.

Ce complexe militaire de protection antiatomique est situé à 10 km de Sébastopol, il servait d’usine secrète qui se spécialisait dans la réparation des sous-marins. Il pouvait supporter une bombe atomique de 100 kilotonnes et ainsi protéger jusqu’à 3000 personnes.

Le complexe a été creusé dans la grotte de la baie de Balaklava sur 200 000 mètres cube. Les travaux se faisaient par étapes avec des travailleurs différents. Une fois la base terminée, tous les plans ont été détruits. Le complexe s’appelait en 1961 « Objet 825 GTS » puis après 1969, l’usine spéciale « Metalliste ». Il comprenait de nombreux chemins, des cellules, des bureaux, un arsenal nucléaire, des salles de rénovation, des canaux. Un canal de 505 m de longueur et de 6-22 m de largeur pour 8 m de profondeur était capable de contenir 7 à 9 sous-marins, selon le modèle de ce dernier.
[portfolio_slideshow exclude= »3112″]
A partir de la mise en oeuvre de l’usine, l’accès à ville Balaklava a été fermé ou du moins très contrôlé. Il fallait ainsi avoir une autorisation spéciale pour y accéder. Les sous-marins venaient essentiellement la nuit.

A la fin du XXème  siècle, cet endroit a perdu sa fonction militaire initiale, une partie a été déménagée, une autre dilapidée.

Depuis 2002, il a été transformé en musée, et présente des expositions sur l’histoire de la flotte de la mer Noire de l’URSS, ainsi que les aspects de la guerre froide.

Lors de l’excursion, il est possible de voir le canal sous-terrain, l’ancienne partie de production et l’arsenal qui contenait les torpilles et les armes nucléaires.

Le musée expose également les modèles de bateaux militaires, et des armes. Une des salles contient les objets rares de la guerre de Crimée (1853-56) de la famille de Cheremetiev. Il s’agît des munitions de guerre, des médailles, des armes, des lettres de soldats, des cartes de batailles, des objets de la vie quotidienne.

Selon les dires rapportés à l’époque, lorsque Krouchtchev a vu cet endroit terminé en 1961, il a agité la main et a dit « Il faut donner tout ça aux vignerons ! »  Nous vous laissons le soin de faire votre propre opinion sur le sujet !

Infos pratiques:

11, rue Tavriyska Naberejna (Balaklava)
99042 Sébastopol
Tél: +33 (80692) 637592
Fax: +33 (80692) 637590

Prendre le bus au centre de Sébastopol au 5e km (le bout de l’avenue de Général Ostriakov), direction Balaklava
Horaires: 10h00-15h00 tous les jours sauf lundi
Durée de l’excursion: 1 heure

_______________
Sources :
www.doroga.ua/poi
a-a-ah.ru/balaklava
1 Flares Facebook 0 Google+ 0 Twitter 0 Pin It Share 1 LinkedIn 0 Email 0 1 Flares ×