__

La maison des chiens de Vlad Troitskyi

20 Avr 2015
maison-chien-f

Un spectacle de Vlad Troitskyi, théâtre kiévien Dakh

D’après le texte de Sophocle « Roi Œdipe »  (traduit par Ivan Franko), de Klim « La maison des chiens. Antiutopie de la vie de la majorité silencieuse » et de Vassil Barka « Le roi jaune ».

Les spectateurs parisiens ont eu l’occasion d’assister ces dernières semaines au spectacle « La maison des chiens » (Собача будка) au théâtre Monfort.
La pièce a été créée en Ukraine en 2010, mais elle reste plus qu’actuelle en 2015.

« La maison des chiens » se compose de deux actes indépendants, qui se déroulent chacun au sein du même dispositif scénographique qui est une cage.
Durant le premier acte le spectateur est assis sur la cage et suit l’action d’en haut.
maison-chiens
Les protagonistes s’y promènent, vivent, mangent et dorment comme des chiens. Ils représentent des individus malheureux, abaissés, dépourvus de liberté physique et morale.
Certaines scènes peuvent paraître déroutantes mais je les trouve néanmoins très justes car elles arrivent à exprimer ce sentiment de l’Ukraine abattue par son passé historique.
J’ai particulièrement aimé la métaphore du lavage de cerveau, ou les chiens (les gens) se lavaient la tête dans une bassine littéralement.

Dans le deuxième acte, les rôles s’inversent, les spectateurs sont mis en cage, et les personnages de la pièce se retrouvent au dessus d’eux. L’ambiance est plus sombre. Cette fois-ci c’est le spectateur qui se retrouve l’esclave, le peuple.
A un moment on entend les protagonistes parler de nous, « d’habitude quand on les met dans le trou, ils chantent. Cette fois c’est différent ». Puis ils nous demandent « Vous avez une chanson à vous, les gens dans le trou, que vous chantez avant de mourir ? » Un des spectateurs commence à chanter l’hymne ukrainien, les autres suivent, les acteurs aussi, et cela résonne partout. Un moment hors du temps…

maison-chiens-dakh
Le deuxième acte est très différent du premier, il me paraissait beaucoup plus spirituel, plus sombre.

« La maison des chiens » est un « spectacle des pleurs » selon l’auteur Vlad Troitskyi. La pièce soulève de nombreuses questions dont « Pourquoi on vit dans ce monde ? », « Pourquoi il y a une telle injustice », « Pourquoi sommes-nous les esclaves parmi les siens ? », « Pourquoi le peuple doit autant souffrir, pour quel pêché ? »

Et vous ? Avez-vous assisté à ce spectacle ? Quel est votre ressenti ?

______________

Sources visuels :
www.svidomo.org/defend_article/5514
www.lemonfort.fr/agenda-programme/la-maison-des-chiens