__

Revue de presse du 3 mars 2014

03 Mar 2014
presse-3-03-2014
0 Flares 0 Flares ×

Mise à jour en continu

Les actualités du jour. Selon « The Telegraphe » il s’agît de la pire crise en Europe du XXI s.

> Pour le live détaillé en ukrainien, suivez BBC Ukraine
> Pour le live en français, suivez les Echos
> Pour le live détaillé en anglais, suivez The Telegraphe ou KyivPost

Voici notre résumé des événements :

22h30 Actuellement, à New York se tient une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations Unies (suivre en direct en ukrainien). Les discours des ambassadeurs des Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Lituanie, Jordanie, Chine, Australie, mettent clairement l’accent sur la situation en Ukraine. Quelques propos fermes tenus par les diplomates:

  • Nous ne sommes pas en 1956 ou en 1968, nous ne pouvons pas fonder la politique en se basant sur des faits inexistants et commencer l’agression contre un Etat souverain et indépendant;
  • En Ukraine, on ne viole pas les droits des minorités, on ne tue pas les gens, les droits de l’homme sont respectés, il n’existe pas de menaces envers la population russophone;
  • La Mission de l’OSCE sera envoyée en Ukraine pour suivre de la situation et recueillir des faits;
  • La Russie doit retirer ses troupes et commencer les négociations;
  • Le peuple ukrainien doit déterminer son propre avenir. Le Conseil de sécurité est obligé d’agir.

Comment Angela Merkel veut faire plier Vladimir Poutine. Le 1er mars, en quelques minutes, Angela Merkel a réussi à faire revenir Vladimir Poutine à la table des négociations. Et pour cause : le gel des échanges commerciaux entre les deux pays serait un coup dur pour la Russie, affirme le site d’information polonais Wirtualna Polska. « Les Allemands ont entre leurs mains une autre arme : le gazoduc North Stream, qui relie la Russie à l’Allemagne en empruntant la Baltique. Le réseau, qui a coûté 9 milliards euros, peut être utilisé comme un moyen de pression, car sa fermeture serait beaucoup plus douloureuse pour la Russie que pour l’Allemagne ».

« En l’espace de quelques heures, la valeur boursière des cinquante plus grandes entreprises russes – dont Gazprom, Sberbank, Lukoil ou Aeroflot – de l’index Micex a diminué de 58 milliards de dollars. C’est 2 milliards de plus que le PIB de la Croatie », souligne Forsal. >lire plus en français.

20h42 La Russie vient d’introduire illégalement 5 500 mille militaires sur le territoire de l’Ukraine. Le total des forces russes en Ukraine constitue actuellement environ 16 000 soldats.

20h La Douma russe a enregistré un projet de loi d’après lequel la Russie pourrait annexer la Crimée. > Lire la suite en ukrainien

19h50 Les Etats-Unis envisagent « un large éventail de sanctions » à l’encontre de la Russie si la rumeur d’un ultimatum lancé aux forces ukrainiennes était confirmée.

19h30  La journaliste de BBC russe Olga Ivchina a annoncé que son équipe de tournage a pu voir les positions russes bien installées et dissimulées non loin de l’aéroport Belbek. Elle confirme avoir vu des personnes masquées dans les tranchées avec des armes, des lances-grenades, des fusils de snipers.

18h54  Deux meetings se sont tenus à Odessa. Un pro-russe (500 personnes), deuxième pro-ukrainien (1000 personnes). Les premiers manifestants ont réussi à hisser le drapeau russe sur la bâtiment administratif de la région, ils tenaient des icônes et des portraits de Staline et scandaient : « La Russie ».
Les manifestants pour l’intégrité de l’Ukraine affirmaient ne pas vouloir quitter les lieux si le drapeau ukrainien n’est pas remis.
Selon les dernières nouvelles (19h45) les meetings se sont terminés, le drapeau russe est enlevé.

18h27  La Russie nie la nouvelle sur l’ultimatum.

18h20  Les ministres des Affaires étrangères le l’UE ont décidé d’arrêter les pourparlers avec la Russie sur le régime sans visas à cause de l’intervention de cette dernière en Crimée. Les négociations à propos du régime sans visa pour la Russie avaient été entamées depuis 2007.

17h40  Une  réunion ce lundi du Conseil de sécurité de l’ONU à propos de la situation de crise en Ukraine.

17h30  La flotte russe a sommé les forces ukrainiennes en Crimée de se rendre avant 3h00 GMT mardi, indique l’agence Interfax en citant une source proche du ministère ukrainien de la Défense. Si tel n’est pas le cas, « un véritable assaut sera lancé contre les unités et les divisions des forces armées en Crimée », précise l’agence, selon laquelle l’ultimatum émane d’Alexandre Vitko, commandant en chef de la flotte. Le ministère ukrainien de la Défense n’a pas confirmé l’information et aucune réaction n’a pu être obtenue auprès de l’état-major de la flotte russe.

17h26  La Russie prépare une aide financière aux habitants de la Crimée. > Lire la suite en ukrainien

17h12  Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira une nouvelle fois lundi après-midi à New York à propos de la crise en Ukraine et en Crimée, a annoncé la présidence luxembourgeoise du Conseil. Cette réunion publique a été convoquée pour 15H30 (20H30 GMT) à la demande de la Russie, ont indiqué des diplomates.

17h L’Ukraine a besoin de rétablir le statut de puissance nucléaire, justifiant ce fait par l’introduction des troupes russes en Crimée, ont déclaré les experts militaires lors d’une conférence à Kiev.

16h47  A Simferopol on demande aux directions d’établissements scolaires d’élever les drapeaux russes. > Lire la suite en ukrainien

16h25  L’Ukraine  renforce le contrôle sur ces frontières avec la Russie.

16h20  Une étude sociologue a été menée par le fond « Initiatives démocratiques » et  l’Institut international de sociologie de Kiev. Selon les données rassemblées :
– 12,5% d’Ukrainiens sont pour l’unification de l’Ukraine et de la Russie en un seul pays ;
– 14,7%  pensent que l’Ukraine et la Russie doivent être indépendants, mais avec des frontières ouvertes et sans visas;
– 68% considèrent que l’Ukraine doit avoir les mêmes relations avec la Russie comme avant avec des frontières fermées et l’introduction des visas.
Cette enquête sociologique a été menée entre le 8 et le 18 février 2014 auprès de 2032 personnes résidant  dans toutes les régions de l’Ukraine. Une personnes sur 4 vit à l’est du pays, 1 personne sur  6 a plus que 55 ans. La faute des statistiques n’excède pas 2,2%.

16h  Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a rencontré à Genève le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Ils ont discuté de la crise en Ukraine.  Ban Ki-Moon a dit que « la Russie doit s’abstenir de tout acte qui pourrait mener à une nouvelle escalade». Il a également appelé à un «dialogue immédiat».

15h  Denis Berezovsky, l’ex-commandant en chef de la marine ukrainienne en Crimée, est entré dans le siège des forces navales à Sébastopol et exigeait à la direction de passer du côté russe. Il  promettaient les salaires de la  Fédération de la Russie. La demande a été refusée. > Lire la suite et voir la vidéo en ukrainien

14h30  Après une manifestation ayant rassemblé entre 3 et 4 mille personnes brandissant des drapeaux russes et scandant «Russie, Russie!», un groupe de quelque 300 manifestants a brisé des vitres et a pénétré dans l’administration régionale de Donestk.

14h20  Le ministère de l’Intérieur de l’Ukraine avertit de la préparation d’assassinats en Crimée. Selon ses sources, des personnes inconnues planifient de tuer 3-4 soldats russes en se faisant passer pour des Ukrainiens. Selon Monsieur Velétchkovytch cet acte est prévu pour légaliser l’entrée des troupes militaires russes sur le territoire de l’Ukraine. > Lire la suite en ukrainien

13h30  Les manifestants pro-russes attaquent l’Administration régionale de Donetsk. La police n’intervient pas. Sous la pression de ces derniers, les députés de l’Administration ont voté pour l’organisation du referendum sur l’augmentation du pouvoir  locale, ainsi que d’autres questions du caractère séparatiste. La possibilité de faire ce referendum doit être votée à Verkhovna Rada de Kiev.

13h15  Le Ministre de développement de la Russie orientale, Aleksandr Halouchka, propose aux Ukrainiens d’immigrer sur ce territoire russe. >Lire la suite en russe

13h05  Le vice-speaker (chef) du parlement de la Crimée, Tsekov, a proposé d’étudier la possibilité de passer temporairement à l’heure de Moscou. (N.D.A. L’armée allemande pendant la 2me Guerre mondiale, changeait l’heure à celle de Berlin sur les territoires occupés).

12h30  Les membres du G8 critiquent l’intervention russe en Ukraine, et déclarent d’arrêter la préparation du samit à Sotchi. > Déclaration en anglais

11h45  Sur le site officiel du Ministère de l’Intérieur de l’Ukraine, Ianoukovitch est annoncé comme fugitif recherché.

11h40  Le premier ministre russe Dmytro Medvedev a donné l’ordre de construire un pont sur le détroit de Kertch ( l’image ci-dessous). > Lire la suite en ukrainen

11h30  Les gardes frontières ukrainiens déclarent que les militaires russes utilisent la force et font des menaces en Crimée. > Lire la suite en ukrainien

11h11  Un officier ukrainien a été blessé aujourd’hui à Sébastopol. > Lire la suite en ukrainien

10h40  Les forces russes ont pris le contrôle du terminal de ferries de Kertch. Par cet acte  on craint que Moscou voudrait lancer plus de troupes dans ce coin stratégique.

9h53  La Grande-Bretagne se préoccupe de la violation de l’intégrité du territoire ukrainien. Elle est prête à donner une aide économique.

8h54  La Russie a ouvert une enquête pénale contre Dmytro Yaroch, le leader du Secteur droit.

______________
Sources :
BBC Ukraine
twitter.com/euromaidan
censor.net.ua/news
www.kyivpost.com
www.pravda.com.ua
www.lesechos.fr
www.courrierinternational.com
www.youtube.com/user/5channel?feature=watch
0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Email 0 0 Flares ×