__

Revue de presse du 16 au 19 mars

19 Mar 2014
Poutler
0 Flares 0 Flares ×

Dernières actualités d’Ukraine

L’article est mis à jour en continu

  • Au referendum du dimanche 16 mars, d’après le bureau de vote central, 96.6% de la population de Crimée a voté pour l’annexion de la péninsule à la Russie. Les tatars de Crimée ont boycotté le referendum, en le considérant illégitime et sans choix (question était soit le rattachement de la Russie, soit le changement du statut de la Crimée, ce qui mènerait au rattachement à la Russie, mais plus tard).
  • En attendant, la Crimée devra adopter la monnaie russe, le rouble. La hrivnya (monnaie ukrainienne) pourra circuler jusqu’à 2016. Le 30 mars, l’heure locale sera changée à celle de Moscou.
  • Mercredi matin, les soldats russes ont pris d’assaut la base militaire à Sébastopol. La veille, 1 soldat mort et 2 ont y été blessés.
  • La trêve devra durer jusqu’au vendredi entre les soldats ukrainiens et russes. D’après les conditions de trêve, « l’autodéfense » ne doit pas bloquer les bases militaires en Crimée, contrairement à ce qui se passe en réalité (28 bases bloquées). Le porte-parole du Ministère de l’Intérieur ukrainien, Oleksandr Motouzianyk, déclare que les forces militaires ukrainiennes ne comptent pas quitter leurs bases, même après la fin de la trêve.
  • Le gouvernement prépare l’évacuation des Ukrainiens et des tatars de la Crimée. Les régions de l’Ouest ukrainiens sont prêts à les accueillir, notamment la région de Lviv.
  • A. Paroubiy (Ministre de la Défense et de la  Sécurité) a déclaré que l’Ukraine compte établir les visas pour les Russes. Il a également précisé que l’Ukraine demandera l’ONU de reconnaître la Crimée comme région démilitarisée. L’armée ukrainienne est prête pour toute attaque. Les frontières entre l’Ukraine et la Russie sont renforcées.
  • L’Ukraine quitte le CEI (Communautés des États indépendants), a déclaré A. Paroubiy.
  • Le projet de loi a été enregistré à Verkhovna Rada au sujet de demande d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne.
  • Mardi, Poutine et le gouvernement de la Crimée, ont signé l’accord sur le rattachement de la péninsule à la Russie. Pour qu’il entre en vigueur il faudra d’abord que le parlement russe, Douma, ratifie une loi d’adhésion de nouveaux sujets à la Fédération russe.
  • Lors de la conférence de presse mardi, Poutine a déclaré qu’en Crimée il y aura 3 langues: russe, ukrainien et tatare. Il a également précisé que le gouvernement ukrainien actuel est composé de « russophobes et antisémites » et que les tatars ont soutenu l’idée du rattachement. Dans sa déclaration, Poutine dit que la Crimée a toujours fait partie intégrante de la Russie et qu’ « Il faut respecter l’avis de la Russie, il faut respecter la Russie », il estime que dans la crise ukrainienne, les occidentaux « ont franchi la ligne rouge ».
  • Le referendum de Crimée n’est reconnu qu’en Corée du Nord, au Venezuela, en Syrie, en Abkhazie et bien sûr, en Russie. Ni les États-Unis, ni l’UE ne reconnaissent pas la légitimité de l’événement, mais bien au contraire, les puissances mondiales estiment que la Russie et le gouvernement de Crimée violent le droit international. Plusieurs pays du monde (Japon, Allemagne, Pologne, Grande Bretagne, États-Unis etc) comptent procéder aux sanctions contre la Russie. Ce serait une série des sanctions financières envers les dirigeants de Kremlin, le boycott du G8 en Russie, les sanctions diplomatiques (annulations des visites officielles en Russie. La Grande Bretagne a décidé de suspendre toute coopération militaire avec la Russie.
  • A. Iatseniouk, Premier Ministre ukrainien a déclaré que l’Ukraine arrête pour l’instant la signature de la partie économique de l’accord d’association avec l’UE. Il a expliqué que cela peut entraîner les difficultés aux villes de l’est de l’Ukraine, où la branche principale est l’industrie lourde. Il a rappelé l’accord unilatéral de l’UE sur l’ouverture du marché européen aux produits ukrainiens.
  • S. Aksionov, le gouverneur autoproclamé de Crimée a indiqué que toutes les bases militaires ukrainiennes de la Crimée, avec leurs contenus, deviennent la propriété de la péninsule.
  • R. Temirhaliev, le vice-premier ministre de Crimée a déclaré que les tatars de Crimée devront libérer une partie de leurs terres pour les besoins « sociaux » de la péninsule. Il a ajouté que plusieurs terrains ont été « envahis » illégalement par les tatars ce qui ne permet pas de développer l’infrastructure de la région.
  • Mardi, à Simperopol, la communauté des tatars a enterré leur proche, trouvé mort le 16 mars, le jour du referendum.
  • Deux journalistes de Babylon 13 sont portés disparus : Yaroslav Pilunskyi et Yuriy Gruzinov. Ils ont été kidnappés à Simferopol lundi midi.
  • Dans l’Est du pays, les tensions ne retombent pas. Certains journalistes ont été battus, les témoignages de l’agression et des menaces sont enregistrés. Les affrontements des séparatistes et le reste de la population, continuent.
  • Les médias russes montrent déjà une nouvelle carte de l’Ukraine, en incluant la péninsule au territoire russe > PHOTO

_________________________

Sources:
http://www.lemonde.fr/europe
http://tempsreel.nouvelobs.com
http://www.segodnya.ua/politics
http://www.lesechos.fr
http://espreso.tv
http://espreso.tv/new
https://twitter.com
http://espreso.tv/new
http://www.bbc.co.uk
http://www.5.ua/ukrajina/politika
http://tvrain.ru/articles
http://www.pravda.com.ua/news
0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Email 0 0 Flares ×