__

Revue de presse du 28 février – 1er mars

01 Mar 2014
actus-28-02-01-03

mise à jour en continu

Dernières nouvelles depuis l’Ukraine.

Pour les informations plus détaillés vous pouvez suivre les événements en direct :
> Live en français du Monde ici
> Live en ukrainien ici
> Live en Anglais ici

1 mars 2014

22h31 L’Union Européenne a désapprouvé la décision de la Russie quant à l’utilisation des troupes en Ukraine. « Tout mouvement, les actions et les déploiements doivent respecter le droit international et les obligations de la Russie envers, notamment, la Charte des Nations Unies, l’Acte final de l’OSCE, le Mémorandum de Budapest de 1994, ainsi que les traités bilatéraux comme celui sur le fonctionnement de la flotte russe à la mer Noire », a-t-elle rappelé. >lire en ukrainien

21h56 Les gardes-frontières ont repris le contrôle du détachement de la sécurité maritime à Balaklava. >lire la suite en ukrainien 

20h54 Chef du ministère de la Défense, Igor Tenyukh, a déclaré que les forces armées de l’Ukraine sont dans le plus haut niveau de préparation. « L’Ukraine a des forces qui sont en mesure de remplir leur devoir constitutionnel », a-t-il ajouté. En outre, il a annoncé que’après des négociations menées samedi à Sébastopol avec des représentants russes, le blocage des unités militaires ukrainiennes s’est affaibli. >lire la suite en ukrainien 

20h44 Yulia Tymoshenko a démenti les rumeurs sur sa visite en Russie. L’ancien Premier ministre a appelé à ne pas succomber aux provocations de la Fédération de Russie: « Ce n’est pas la guerre des armes et des troupes entre l’Ukraine et la Russie mais c’est la guerre des nerfs et de l’intellect ». >lire la suite en ukrainien

20h42 A Balaklava, au sud de la Crimée, les habitants ont fait le bouclier vivant entre le service de la douane ukrainienne et les militaires russes. >lire la suite en ukrainien

19h02 Déjà 9 Berkuts de la Crimée ont obtenus leurs passeports russes. >lire la suite en ukrainien

18h46 Les Etats Unis considèrent la responsabilité de la Russie envers l’envoi de l’armée en Ukraine. La Maison Blanche consulte ses partenaires et suit la situation pour prendre la décision sur l’insinuation de la Fédération de Russie. >lire la suite en ukrainien

18h26 Praviy Sektor (Secteur de Droite) vient d’annoncer la mobilisation et l’armement d’urgence. Le Secteur déclare la lutte contre l’empire russe et pas contre les russophones. Il demande tous les mouvements de résistance (de Caucase notamment) d’activer leurs actions. >lire la suite en ukrainien

17h40  Le contingent russe en Crimée : 25 000 hommes selon l’ambassadeur russe auprès de l’ONU, conforme selon lui aux accords bilatéraux de 2010.
L’ancien conseiller du président Poutine, Andrey Illarionov estime que Vladimir Poutine fait tout pour qu’une guerre civile à grande échelle éclate en Ukraine. La Crimée marque le début de ce plan.

16h42 Les manifestants pacifiques à Kharkiv se sont fait agressés physiquement. On compte 75 personnes qui ont souffert. Sergiy Gadan, l’écrivain ukrainien a été amené sur scène et a été battu jusqu’au moment où la police est arrivée. Les agresseurs sont jeunes avec des brassards d’appartenance russe.

16h24  Le déploiement des forces armées russes en Ukraine est désormais acté.

16h21  Vote terminé : le Parlement russe se prononce à l’unanimité en faveur de l’envoi de troupes en Crimée.

16h15  Le Conseil de Sécurité de l’ONU se réunit ce soir

16h00  Le président ukrainien par intérim convoque une réunion d’urgence avec les responsables de la sécurité du pays.
La Verkhovna Rada (parlement ukrainien) de Crimée a créé une unité spéciale Berkut pour protéger l’ordre public ; cette unité répondra directement aux ordres du gouvernement de la République autonome de Crimée.

15h36  Le Conseil de la Fédération de la Russie demande à Poutine de rappeler leur ambassadeur des Etats-Unis.

15h50  Les ministres des affaires étrangères vont faire une réunion d’urgence lundi 3 mars selon Reuters.

14h40 Des milliers d’activistes pro-russes ont manifesté à Dnipropetrovsk, ils ont chanté l’hymne de l’Union Soviétique et criaient « La Russie, nous sommes avec toi »

13h11 La Russie a refusé les consultations des pays garants de la sécurité en Ukraine dans le cadre du mémorandum de Budapest.

12h51 Le président temporel Olexandre Tourchinov a déclaré que l’élection de Sergiy Aksionov à la tête du Conseil de Crimée était illégale.

9h55  Les personnes armées ont pris les positions devant Verkhovna Rada de Crimée (voir l’image d’accueil).

28 février 2014

22:15 La chef de la mission de l’Ukraine dans l’UE demande à Ashton d’appeler le Conseil de l’UE pour une discussion au sujet de l’agression de la Russie en Crimée. > Lire la suite en russe

21h La colonne de véhicules blindés BTRs est déjà dans la ville de Simferopol . « Dès qu’ils voient la caméra, ils crient » Ne filme pas  » et l’autre crient : «Prend-lui la caméra ,  » – a écrit sur Twitter la reporteur de la Chaine 5 Ina Nerodyk. La société Ukrtelecom a perdu le contact avec sa filiale de Crimée. Cette information a été confirmé par la directrice des communications de SKM, Anastasia Yemchenko (Ukrtelecom apartient à SKM ).

20:57 Tourtchinov a exhorté Poutine à retirer ses troupes de la Crimée. > Lire la suite en ukrainien

19:08 Le Procureur général de l’Ukraine commence la préparation des documents pour l’extradition de l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch de la Fédération de Russie, en envoyant le traitement approprié à ses collègues russes. > Lire la suite en ukrainien

18:37 L’ONU promet à l’Ukraine toute aide possible concernant la situation en Crimée. > Lire la suite en ukrainien

18:15 La liste noire Suisse: Ianoukovitch, Kliuiev Kolesnikov, Bogatyryova Efremov, et les autres.
20 anciens politiciens ukrainiens vont subir les sanctions financières quant à leurs comptes en Suisse qui seront bloqués. > Lire la suite en ukrainien

17h20 Poutine annonce l’envoi des armes en Crimée.

17h Président Barack Obama met la Russie en garde. Il a averti la Russie que toute intervention militaire en Ukraine sera « profondément déstabilisant ». >Lire la suite ici
> La déclaration en vidéo

14:55 Ianoukovitch a parlé au nom de la Russie.
«L’Ukraine est notre partenaire stratégique … » – a-t-il déclaré en répondant aux questions d’un journaliste, lors de la conférence de presse à Rostov-sur-le-Don. > Lire la suite en ukrainien

14:38 Les russes de Crimée se sont adressé à Poutine afin que ce dernier n’envoie pas de troupes en Ukraine.
Une pétition adressée au président de la Russie a été créée le vendredi 28. Plus de trois mille signatures ont déjà été recoltées. Les auteurs de l’appel affirment que les citoyens russes ethniques et russophones d’Ukraine n’ont jamais été offensés sur le territoire de l’Ukraine. > Lire la suite en russe

14:22 Ianoukovitch a imputé à l’Occident le fait qu’il y ait eu des victimes lors des évènements de Maidan et exige une nouvelle constitution.
«Les victimes des derniers confrontements sont de la resposabilité des politiciens occidentaux qui ont soutenus les «nazis» du Maïdan.» – a annoncé Viktor Ianoukovitch lors de la conférence de presse à Rostov-sur-le-Don, Russie.
Ianoukovitch a déclaré qu’il a du fuir le pays « du fait de menaces immédiates pour sa vie. »
Il a dit que «le pouvoir en Ukraine a pris des jeunes pro-fascistes, ce qui représente une minorité absolue » en Ukraine. > Lire la suite en ukrainien

13:32 Le Bureau du Procureur général a chargé le Ministère de l’Intérieur et du Service de sécurité, d’arrêter en 10 jours Ianoukovitch et 9 autres anciens fonctionnaires. > Lire la suite en ukrainien

13 :05 Selon des garde-frontières: Les hélicoptères russes ont violé l’espace aérien ukrainien.
En violation des accords bilatéraux frontaliers entre de l’Ukraine, environ 10 hélicoptères militaires russes sont passés, alors que seulement 3 avaient la permission. > Lire la suite en ukrainien

12:29 Le Parlement de Crimée n’a pas été capturé, mais pris sous la protection de « la défense de Crimée »- a déclaré le député Vladimir Klychnykov. > Lire la suite en ukrainien

 

10:45 Le Parlement a adopté une loi qui a aboli un certain nombre d’avantages des députés.
Ainsi, spécifiquement le salaire des députés est modifié. Il peut être interrompu si les députés ont cessé l’exercice de leurs compétences pendant un an ou deux ans suivant certaines conditions et dans certains cas le salaire peut être fixé à 50% jusqu’à la retraite. Les modification de la loi concernent également l’utilisation par les députés de transports gratuits, une limite est aussi posée concernant les frais de déplacement ; l’aide de deux mois de financement pour l’amélioration de la santé lors des vacances, et l’assurance aux frais du budget de l’état sont également revues. > Lire la suite en ukrainien

Vidéo de l’occupation du Parlement dans la nuit du 27 au 28

__________

Sources :
BBC Ukraine, TBI
Photos Reuters