___

Babylon’13

16 Mar 2015
Babylon’13
0 Flares 0 Flares ×

Cinéma de la société civile.

Babylon ’13 est un groupe de réalisateurs, opérateurs et cinématographes ukrainiens qui arrivent à nous transmettre de multiples facettes des événements en Ukraine depuis les débuts de Maïdan. Evidemment que c’est du cinéma avec une idée, une vision artistique donnée à l’image, mais ces courtes vidéos de Babylon ’13 nous touchent au plus profond de notre âme. Un moment fort, un mot, un visage simple, une lumière, une explosion, un bout de chanson, un sourire, une fleur, un détail sous un angle différent, le sentiment passe à travers le prisme de l’auteur, atteint nos récepteurs, crée une constellation de notre propre Maïdan émotionnel et explose en millards de sentiments dans notre cerveau qui allume ses propres images et souvenirs. On pleure, on chante, on rigole, on se remémore le jour, l’heure, l’instant et on ressent un quelque chose qui se balance entre l’amour, la fierté et la haine.

Pour Babylon ’13 tout a commencé sur la place Saint Michel à Kyïv le matin après le massacre des étudiants. Un groupe d’amis et de connaissances a décidé qu’il voulait prendre une partie active dans les événements de leur pays. Ils n’avaient rien d’autre à proposer que leurs aptitudes professionnelles et ils ont donc commencé de faire des films assez courts pour influencer la société, changer la vision des choses. Le nom de BABYLON’13 vient de nombreuses associations : le film « Babylon XX » d’Ivan Mykolaytchouk, des personnes qui parlent de différentes langues et du fameux sapin sur la place de l’Indépendance (Yolka, dit par le peuple) qui ressemble à la tour Babel.

Babylon ’13 est une initiative civile, ce n’est pas un projet artistique, on peut le considérer comme un moyen de protestation. Leur but est d’encourager, faire rire, faire penser, proposer des idées… Babylon ’13 montre la naissance et les premiers pas décisifs d’une société civile, car les derniers événements en Ukraine prouvent la formation d’une nouvelle conscience chez ses citoyens avec une forte organisation propre, une solidarité et un combat pour les droits de l’homme. La force de la nouvelle société est sa génération formée pendant les années de l’Indépendance. Elle génère des idées fondamentales. Mais pour l’instant, il n’y a pas assez de personnes qui sont prêtes à donner la vie à ces idées.

Babylon ‘13 a déjà réalisé un grand nombre de vidéos sur les événements forts de Maïdan, la Crimée, la guerre en Ukraine (et oui, c’est une guerre où maintenant chaque Ukrainien a un ami, un mari, un fils qui y participe, rentre ou pas chez lui avec des souvenirs qu’il préfère oublier).

En novembre dernier, Babylon ’13 a sorti le premier documentaire long-métrage « Plus fort que l’arme » qui parle « des événements et des personnes qui bâtissent la nouvelle Ukraine ». Le film commence par les tentatives d’assaut de l’administration du Président du 1 décembre 2013 et se termine par de sanglants combats à l’aéroport de Donetsk.

Nous avons sélectionné quelques vidéos. Ceux qui sont en Ukraine, ceux qui ont de la famille en Ukraine, ceux qui se sont déplacé dans les zones de combats, comprendront, ceux qui connaissent l’Ukraine, auront des pincements au coeur, ceux qui tombent par hasard sur cet article, ne resteront pas indifférents…

La toute dernière vidéo du 23 bataillon à l’occasion de la Journée de la femme:

Bonheur (ville dans le district de Louhansk):

Le cinéma. “Pourquoi l’Ukraine aurait-elle besoin des attributs d’un Etat civilisé?”
La destruction progressive du cinéma ukrainien dans le nouveau budget ukrainien pour l’année 2015, ne reste pas sans commentaires de la part des cinéphiles.

La Crimée (sous-titré français). Sur la ligne de front, à côté de Donetsk, un volontaire de la centurie « La Crimée » raconte l’histoire compliquée des musulmans d’Ukraine et de leur lutte se faire reconnaître dans la guerre à l’est de l’Ukraine.

Tout se passera bien:

Cachette (D’où est-ce que tu viens? De là où il y a la guerre)

Mobilisés. « Les garçons qui sont partis faire la guerre. On partira défendre la Patrie. Pas notre pouvoir, mais l’Ukraine, nos familles, notre terre. Et nous irons »

Compagnie céleste (45 minutes sous-titré anglais):

Visages(sous-titré français):

Combats rue Hrouchevskiy:

Festive:


Nous sommes:

L’hymne personnel:

Le premier court-métrage appelé Prologue a été réalisé sur la place Saint-Michel à Kyïv ((sous-titré français):

___________
Sources:
http://babylon13.com/
https://www.youtube.com/channel/UCrJIIeADD45RsffK2yYgmSw
0 Flares Facebook 0 Google+ 0 Twitter 0 Pin It Share 0 LinkedIn 0 Email -- 0 Flares ×