__

Communiqué de presse Amnesty International

14 Fév 2014
titre

Version française

Un réfugié ukrainien doit de toute urgence se voir assurer une protection

Email: collectif.euromaidan.paris@gmail.com
Contact Presse FR : Natalie Pasternak, +33 6 83 32 62 93

Les autorités françaises doivent assurer la protection d’un réfugié politique ukrainien qui vient de subir une agression effrayante à son domicile de Strasbourg, a déclaré Amnesty International.

Selon le récit d’Andriy Fedossov, militant des droits humains, un inconnu de langue maternelle russe l’a attaqué dans la soirée du lundi 10 février.  Il a raconté à Amnesty International que l’agresseur masqué lui avait ligoté les poignets et les chevilles avec du ruban adhésif et lui avait donné des coups de cutter et de rasoir au ventre et à la jambe.

L’agresseur a interrogé Andriy sur ses activités de défense des droits humains et s’est emparé du disque dur de son ordinateur.

« Cet événement est extrêmement troublant. Au cours des manifestations antigouvernementales de l’Euromaïdan, des agresseurs inconnus ont enlevé et torturé des militants en Ukraine, et quatre manifestants au moins sont morts. C’est la première fois que quelqu’un a été visé au-delà des frontières internationales, a déclaré Heather McGill, experte d’Amnesty International sur l’Ukraine.
« On a de vraies raisons de penser que la vie d’Andriy Fedossov est en danger, et les autorités françaises doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour le protéger. »

Andriy a joué un rôle important à Strasbourg récemment lors d’activités en faveur des manifestations antigouvernementales en Ukraine.

Dans les deux jours précédant l’agression, il avait reçu une lettre de menaces anonyme et des cartouches avaient été déposées devant chez lui. Il avait signalé ces menaces à la police, qui ne lui avait proposé aucune protection. La police enquête actuellement sur cette affaire.

« Les autorités françaises doivent faire le nécessaire pour que la personne qui a commis cette agression soit identifiée et déférée à la justice », a déclaré Heather McGill.

Andriy Fedossov a obtenu l’asile politique en France en 2011 après avoir été agressé et torturé en Ukraine à la suite de sa dénonciation de faits de corruption et d’atteintes aux droits humains dans des hôpitaux psychiatriques ukrainiens.

Document public
****************************************
Pour plus d’informations, veuillez prendre contact avec le Service de presse d’Amnesty International à Londres (Royaume-Uni) :
+44 20 7413 5566
Courriel : press@amnesty.org
Twitter : @amnestypress
Secrétariat international, Amnesty International, 1 Easton St., Londres WC1X 0DW, Royaume-Uni

English version

France: Ukrainian refugee in urgent need of protection

Email: collectif.euromaidan.paris@gmail.com
Contact Presse EN : Evan O’Connell, +33 6 17 57 21 26
Press Release from the « EuroMaidan Paris » Collective

The French authorities must ensure the protection of a Ukrainian political refugee who sustained a horrific attack in his home in Strasbourg earlier this week, said Amnesty International.

 Andrei Fedosov, a human rights activist reported that he was attacked on Monday night by an unknown Russian native speaker. He told Amnesty International that the masked assailant bound his hands and feet with tape and stabbed him in the stomach and the leg with a Stanley knife and a razor.

The attacker interrogated Andrei about his human rights activities and stole the hard disc from his computer.

“This is an extremely worrying development. During the EuroMaydan anti-government protests activists have been abducted and tortured by unknown assailants in Ukraine, and at least four protestors have died. This is the first time that someone has been targeted across international borders,” said Heather McGill, Amnesty International’s expert on Ukraine.

“There is a real perceived risk to Andrei Fedosov’s life and the French authorities must do everything in their power to protect him.”

Andrei has been active and visible recently in Strasbourg campaigning on behalf of the anti-government protests in Ukraine.

During the two preceding days he received an anonymous threatening note, and some bullets were left on his doorstep. He reported the threats to the police in Strasbourg, but they did not offer him any protection. The police are currently investigating the case.

“The French authorities must ensure that whoever carried out this attack is identified and brought to justice,” said Heather McGill.

Andrei Fedosov was granted political asylum in France in 2011 after he had been attacked and tortured in Ukraine following his exposure of  corruption and human rights abuse in psychiatric hospitals in Ukraine.

Public Document
****************************************
For more information, please contact the press office of Amnesty International in London (UK) :
+44 20 7413 5566
Email : press@amnesty.org
Twitter : @amnestypress
International Secretariat, Amnesty International, 1 Easton St., London WC1X 0DW, UK

Contact :

Email: collectif.euromaidan.paris@gmail.com
Contact Presse FR : Natalie Pasternak, +33 6 83 32 62 93/ Anna Jaillard, +33 6 26 82 16 94
Contact Presse EN : Evan O’Connell, +33 6 17 57 21 26/ Sonia Michniewicz, +33  7 81 93 82 36