__

Chants patriotiques de l’Euromaidan

07 Fév 2014
Titre

Chaque jour, on écoute les nouvelles de l’Ukraine. Les événements nous touchent et parfois, nous font mal.

Cet article vous propose un peu de détente avec les chansons qui inspirent et qui ne laissent pas oublier…

La première est d’un groupe ukrainien TIK, qui s’appelle « Aime l’Ukraine » (ce n’est pas par hasard qu’elle est en tête 🙂 ). Nous n’allons pas traduire les paroles, car le clip est fait pour comprendre. Et en plus, nous sommes persuadés, que vous vous débrouillez déjà pas mal en ukrainien, tak?

La deuxième chanson est une sorte de recueil de Maidan, avec ses visages, espoirs et liberté.Elle n’a pas de nom, mais la vidéo a été montrée sur la chaîne ukrainienne « 1+1 » lors de l’émission « TSN ».

Voici les paroles etn bien sûr, la vidéo ci-dessous:

Там, де хрестами випекли груди
Там нас більше немає, а інших не буд
Пісні забутих місяцем звірів
В ній нас більше не буде, а іншій не вірю.

Приспів:
Не треба, не треба
Нам нічого чекати
Кричали : вітер, небо і мати.
Нас безнадія не псує
Не варто, не варто
До того ж, кожному мрія пасує
Чуєш..

Ось, де любили кашу берези,
А нас майже не вбили за те,шо тверезі.
Ми огортали в напис планету
Мене, і тільки мене рошу вважати поетом.

Приспів:
Не треба, не треба
Нам нічого чекати
Літати просто неба і спати
Не варто, не варто
Нас безнадія не псує
До того ж, кожному мрія пасує.
Чуєш.

Дощ непомітний став язикатий
Та небом нас не зустріти, та й не вам нас шукати.
Вітер і хмари
Чуєш
Хмари і труби
Тут, де нас вже немає, а вас вже не буде.

Приспів:
Не варто, не варто
Нам нічого чекати
Кричали вітер, небо і мати.
Не треба, не треба
Дивитись, що там позаду
Життя і справді негарне спозаду
Чуєш…

En français:
Là où la poitrine est brûlée par les croix
On n’y est plus, et les autres n’y seront pas.
Les chansons de minuit, par les animaux oubliés
Ne conteront plus pour nous, des autres je m’en fous…

Refrain :
Il ne faut pas, il ne faut pas
On n’a plus rien à attendre
On hurlait: vent, ciel et mère tendre
Il ne faut pas, il ne faut pas
La désespérance ne nous gâche pas
Le rêve, tout le monde en veut
Écoute….

Là où les boulots aimaient pousser
Et nous, ils ont failli nous tuer d’avoir été modérés
On emballait la planète en écriture
Je vous prie de me considérer le seul poète de nature

Refrain :
Il ne faut pas, il ne faut pas
On n’a plus rien à attendre
Voler dans le ciel et dormir.
Il ne faut pas, il ne faut pas
La désespérance ne nous gâche pas
Le rêve, tout le monde en veut
Écoute…

La pluie transparente a reçu la langue
C’est pas au ciel de nous saluer et à vous, nous chercher
Vent et Nuages
Écoute,
Nuages et barrières
On y est plus, et les autres n’y seront pas.
Refrain
Il ne faut pas, il ne faut pas
On n’a plus rien à attendre
On hurlait: vent, ciel et mère tendre
Il ne faut pas, il ne faut pas
Regarder dans le passé
La vie n’est pas belle derrière
Écoute…
Il ne faut pas, il ne faut pas
On n’a plus rien à attendre
On hurlait: vent, ciel et mère tendre
Il ne faut pas, il ne faut pas
La désespérance ne nous gâche pas
Le rêve, tout le monde en veut
Écoute….

Encore une vidéo est faite par un certain « Artisto » avec sa chanson « Révolution en Ukraine ». Les sous-titres en anglais sont à votre disposition directement dans la vidéo.

Pour finir, on voudra citer une personne qui s’adresse à la nouvelle génération des Ukrainiens qui luttent pour le meilleur avenir. Elle s’appelle Lidiya Romantchouk et elle a 87 ans. Pendant sa jeunesse, elle apportait sa contribution pour l’indépendance de l’Ukraine, en étant l’infirmière de l’Armée Ukrainienne des Partisans (UPA). Elle raconte que tous ses amis et ses frères voyaient l’Ukraine autrement que sous le régime des dictateurs, en espérant que l’Europe occidentale vienne à l’aide du peuple ukrainien révolutionnaire. Pourtant, ce n’était pas le cas. Ses frères sont morts, et elle a été condamnée pour 15 ans dans les camps de concentration en 1945. Maintenant, Lidiya s’adresse aux jeunes: « Restez, mes enfants, restez fermes et jusqu’au bout, car aujourd’hui, vous êtes la seule espoir de notre meilleure vie. Soyez forts, mes enfants, parce que demain peut déjà être trop tard. Je prie pour vous ».

N’oublions pas notre histoire et construisons-la ensemble!


________________________

Sources:
http://gazeta.ua/articles/history
http://tsn.ua/ukrayina/tsn