__

Buffles des Carpates

05 Oct 2015
Buffles
0 Flares 0 Flares ×

Trésors cachés de Transcarpathie

Quand on pense aux buffles, à ces bêtes énormes avec des cornes, drôle de coiffure et de gros yeux, on imagine de suite les pays d’Asie ou d’Afrique. Pourtant c’est aussi à l’ouest de l’Ukraine, dans les Carpates qu’on peut trouver ces créatures. Les buffles des Carpates, une espèce méditerranéenne qui vit en Ukraine, en Roumanie et en Italie.

Dans les années ’80 leur nombre était de près de mille têtes ! Parfois, en allant se ressourcer au bord de la rivière Tissa, on croisait ces troupeaux et on partageait avec eux ce territoire. Les habitants locaux les élevaient pour leur puissance de traction (utilisée en agriculture), leur viande et surtout leur lait riche en matière grasse (12%). Mais avec le temps, les tracteurs ont remplacé ces bêtes, les bouchers ont trop profité de leur viande et les vaches ont repris la place des buffles dans les fermes. Aujourd’hui, il n’existe plus qu’une soixantaine des buffles en Transcarpatie.

Cette disparition rapide des buMichel Jacobiffles était une des raisons pour créer une Organisation de Sauvetage de l’Agrobiodiversité dans les Carpates. Avec l’initiative d’un Allemand, Michel Jacobi, une ferme des buffles à été créée, près de Khoust, village Steblivka. Ce jeune amateur de la nature est arrivé en Ukraine pour écrire son mémoire et est tombé sur le problème de disparition des buffles. Décidé de rester, il a développé tout un projet qui réunit plusieurs personnes pour sauvegarder la faune de la Transcarpatie. Son objectif est d’accroître le tourisme dans les Carpates, faire promouvoir les produits locaux et bien sûr, sensibiliser les gens à respecter la flore et la faune de leur pays.

Les gérants de la ferme ont compris qu’il ne fallait pas négliger la production locale : lait, riche en protéines, crème fraîche et surtout les fromages, comme la fameuse mozzarella, qui, on espère, pourra bientôt concurrencer avec celle produite en Italie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEn cherchant un peu, nous avons trouvé un autre agriculteur élevant des buffles. C’est Mikhaylo Hintsiak, propriétaire de la ferme « Vertep », près de Khoust. Il a en sa possession près de 14 têtes de bétails, qu’il essaye d’agrandir. Son principal problème c’est qu’il n’existe aucune structure étatique qui puisse soutenir l’élevage des buffles, contrairement aux années ’80. Il voudrait développer la production des fromages et du lait de buffle, mais pour cela, sa ferme a besoin de technologie adaptée. Pour l’instant son activité ne lui rapporte aucun bénéfice, mais Mikhaylo ne désespère pas, car il croit en biodiversité de la région et du profit que tout le monde peut en tirer.

Si vous êtes sensible à ces problèmes, vous pouvez toujours participer à la sauvegarde des espèces en voie de disparition. L’organisation de Michel Jacobi permet aux bénévoles d’y participer. Sur leur site, vous pouvez trouver les contacts et les informations intéressantes.

A bientôt pour une petite balade-safari, au milieu des buffles de Transcarpatie !

______________

Sources:
http://www.karpaten-bueffel.eu
http://zakarpattya.net.ua
http://ua-reporter.com
http://karpatskijobjektiv.com
http://www.mukachevo.net/ua
0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Email -- 0 Flares ×