___

« Tchoub » des cosaques

31 Juil 2015
« Tchoub » des cosaques
0 Flares 0 Flares ×

Coiffure ou symbole

Les cosaques… Tout le monde a entendu parler de leurs braves exploits, leur courage et leur mode de vie souvent nomade. Les contes et les légendes, les BD et les films ont été faits pour montrer l’image de ces hommes, beaux et forts.dessin anime

Quand on les imagine, on pense tout de suite à leur fameux « tchoub » (mèche) ou « osseledets» (hareng), coiffure typique des cosaques de toutes les époques.

Mais d’où vient cette « mode » de porter une mèche sur un crâne rasé ? J’aime l’Ukraine s’est intéressé à cette question pour que vous sachiez tout sur ce peuple.

Commençons dès le début. La toute première trace de « tchoub » a été trouvée en forme de dessin sur un os de mammouth , il y a 17 mille ans, dans la région de Tchernihiv. Alors comment, les cosaques étaient déjà les hommes préhistoriques ? Mais si on creuse encore un peu, on constate que la même mode a touché les peuples aryens, venus d’Inde il y a 4 mille ans. Chez eux, cette coiffure donnait une appartenance à une caste militaire – Kshatriya, les membres de laquelle, d’après la légende l’appelaient drôlement shikhandaka. Pour eux, « tchoub » signifiait un rayon du soleil levant, ce qui, d’après les croyances des aryens, était une preuve de la négligence envers la mort. Toute personne, portant cette coiffure était censé de monter vers le soleil après sa mort.

Donc, notre « tchoub » cosaque n’était pas une « marque » du peuple guerrier ukrainien. Encore pire, on peut voir leur « osseledets » orner les têtes de beaucoup de peuples européens : germaniques, Goths, Scandinaves. Mais au final, c’est vrai que ce sont surtout les cosaques qui ont fait connaître cette coiffure, qui pour eux, s’associait à leur courage et leur puberté militaire. Ce n’étaient que des cosaques expérimentés qui avaient le droit de se coiffer ainsi. Pendant qu’aux jeunes, qui n’avaient pas encore « senti l’odeur de la poudre », porter cette coiffure était strictement interdit.Svatoslav Ier

Il y a encore une légende qui raconte que les cosaques portaient leur « tchoub » pour ruser. Pour être plus clair – ils savaient parfaitement, qu’ils avaient beaucoup péché dans leur vie et qu’après la mort ils devaient aller en enfer. Du coup, ils pensaient qu’en tirant par leur « tchoub » ils pouvaient s’en sortir. C’est pourquoi les turques essayaient à tout prix de les couper des têtes cosaques.

Pour arriver quand même à comprendre la vraie raison et l’importance de porter cette coiffure, il faut se fier un peu plus à l’histoire. On ne peut pas négliger le fait que le territoire ukrainien était toujours le champs de bataille et de passage de beaucoup de peuples différents : Antes, Huns, Ougriens, Bulgares, Turques etc. Ces peuples nomades avaient une drôle de tradition – scalper. Les Slaves l’ont compris et pour montrer leur réaction à cette action, ils ont décidé de se raser le crâne, en laissant seulement une mèche au milieu de la tête. De cette façon, ils voulaient dire à tous les envahisseurs : « Nous n’avons pas peur ! ».

En langage contemporain, cette coiffure veut donc dire exactement la même chose que le doigt d’honneur. Donc, les ennemis, en voyant une armée des cosaques avec leurs « tchoubs » osaient un peu moins attaquer. Sviatoslav Ier (grand duc-varègue de Rus’ de Kiev) a pris aussi cette habitude avec un grand plaisir. Cette coiffure montrait mieux que tout sa position envers la mort, la bataille et les adversaires politiques.

Les cosaques d’aujourd’hui continuent de porter cette coiffure devenue une preuve de courage et bravoure.Gavryliouk

________________________________

Sources :

http://www.ukrnato.pp.ua
http://gdefon.org
http://radulova.livejournal.com/3168417.html
0 Flares Facebook 0 Google+ 0 Twitter 0 Pin It Share 0 LinkedIn 0 Email -- 0 Flares ×