__

Pyssanka d’ Oleg Kirashchuk

13 Mai 2013
pyssanka-oleg-kirashchuk-portrait

Nous avons expliqué quelques méthodes de création de pyssanka (œuf de Pâques décorés) la semaine dernière.

Pourtant les œufs sont décorés non seulement avant et pour la fête de Pâques, mais aussi après, jusqu’à la Pentecôte, qui cette année tombe le 23 juin, selon le calendrier julien. Donc si vous n’avez pas eu le temps de créer vos pyssanka jusqu’alors, vous avez encore plus qu’un mois pour le faire.

Et pour élargir votre inspiration, nous voudrions parler aujourd’hui d’Oleg Kirashchuk. Il s’agît d’un pyssankar d’une renommée internationale dans l’art de décoration des œufs, d’origine de Kolomiya. Le mot « pyssankar » provient du mot pyssanka, qui veut dire celui qui crée des pyssanka, il s’agît souvent des personnes dont c’est le métier ou la passion.

Oleg vient d’une famille où la création de pyssanka est une tradition et le métier. Ainsi, il a d’abord pu présenter ses œuvres dans le cadre d’une exposition familiale à Ivano-Frankivsk avant de se rendre à d’autres expositions avec uniquement ses créations, comme celle du centre culturel de la région, à l’Académie Mohyla à Kiev ou un peu plus tard en Estonie.

Le style d’Oleg est particulier, c’est un mélange de la tradition houtsoule, de primitivisme populaire ukrainien, et d’art de petrykivka.

Oleg Kirashchuk vend ses œuvres sur internet, aux enchères, où il a été remarqué rapidement par des collectionneurs. Actuellement il vend le plus souvent à l’étranger, car il y a peu d’acheteurs en Ukraine qui investissent dans des pyssanka au pri d’œuvre d’art.
Oleg décore en moyenne 60 pyssanka par mois, son appartement est un vrai atelier.

Un jour un ami new-yorkais lui a envoyé les images de la collection 2008 de la maison Gucci, qui se serait inspirée des motifs de pyssanka d’Oleg pour ses créations. Au début Oleg ne croyait pas trop à cette information mais il a pu reconnaître sur quatre habits les motifs de pyssanka qu’il avait peint et vendu à l’étranger. Il ne sait pas comment le couturier a pu voir ses œufs, mais il est content car cela lui a fait une grande publicité. Par ailleurs, aucune inspiration n’a été officiellement déclarée par la maison de couture.
Oleg a nommé un de ses modèles de pyssanka, Gucci.

Voici quelques comparaisons entre la pyssanka et les habits et je vous laisse juger par vous-même si le rapprochement vous paraît approprié.

_______________________________

Sources :
rukotvory.com.ua
gazeta.ua
www.trenddelacreme.com

Images :
www.etsy.com
www.facebook.com/oleh.kirashchuk