__

Olesya Dzhurayeva, à la galerie Bressigny d’Angers

16 Oct 2016
olesya-dzhurayeva-f
0 Flares 0 Flares ×

Cet article est présenté par un de nos auteurs invités Michel qui a visité l’exposition.

A Angers la Galerie Bressigny expose les œuvres d’une artiste ukrainienne Olesya Dzhurayeva

 » Ô temps ! Suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours(…)
Le temps m’échappe et fuit. » A. de Lamartine ; Le Lac

olesya-dzhurayevaComment voler le Temps au Temps ? Marcel Proust en rédigeant A la Recherche du temps perdu consacre sa vie à reconstituer des bribes du passé pour composer son œuvre. Chaque instant détourné de la création littéraire est « perdu ». Olesya Dzhurayeva est très proche de cette conception : l’Art doit réinsuffler la vie au passé.

dzhurayeva-mon-ukraineApprochons-nous de sa gravure intitulée « Mon Ukraine ». Soyons même de vrais spectateurs et asseyons-nous comme si nous étions devant une scène de théâtre.
La taille de l’œuvre n’est pas négligeable, quasi 100 x 60 cm, choix que l’on retrouve dans les autres gravures ; ce sont les dimensions d’une fenêtre ouverte sur un monde pour accrocher le regard. La teinte sépia peut donner l’illusion d’un temps suranné mais également précieux car les artistes photographes tels qu’un Nadar, un Doisneau, choisissaient des sujets uniques. Le thème de Mon Ukraine est un vélo des années 1930 ayant vécu une vie, des vies…

Spectateur, affute ton imaginaire ! Cet objet te dit « Mon passé EST ton présent car je suis ton histoire et sans histoire il n’existe pas d’humanité. » Imagine, imagine qui l’a utilisé, quel était son visage, son corps, son travail, ses angoisses, sa famille, ses amours… Bravo Spectateur ! L’artiste t’a offert une clé et tu as su ouvrir la porte qui te relie à des parcelles d’humanité dont tu es l’héritier. Au besoin, utilise le titre et de nouveau pose-toi cette question : « Pourquoi choisir Mon Ukraine. » Ou le titre plus ancien : Ma première Bicyclette ? Dans cette interprétation, l’œuvre a aussi une fonction autobiographique…
Voilà sans doute le cœur de l’œuvre d’Olesya Dzhurayeva. Elle ne choisit pas de grands thèmes historiques, politiques, sociaux… Non ! La société, la vraie, s’exprime derrière les objets du quotidien, souvent dans leur humble matérialité. Comme le tableau de Magritte : Ceci n’est pas une pipe, ce ne sont pas des objets ; ces gravures RE-présentent des synthèses-témoignages d’un vécu. Plus précisément, ce sont des allégories car notre regard altéré par des milliers d’images, de vidéos ne sait plus voir.
Ci-dessous deux autres œuvres exposées à Angers : Guitare, Guitare, Guitare et Ernst Kaps

guitare-guitareernst-kaps

Et le travail de l’artiste ? Quelles sont les relations entre le Temps et la réalisation de la matrice en linoléum ? Il a fallu composer le dessin, creuser millimètre après millimètre pour garder le trait. Et répéter, répéter le geste. Les heures, les jours consacrés à la gravure recréent le Temps passé de l’objet et avec lui des univers.
J’imagine volontiers Olesya Dzhurayeva au centre de toutes ses gravures qui constitueraient le temple des « choses simples », au centre d’un « temps retrouvé ».

olesya-dzhurayeva2olesya-dzhurayeva3

La Galerie Bressigny avait retenu la thématique de la gravure, d’où les œuvres ci-dessus.

Mais l’artiste peut aller plus loin dans l’allégorie du Temps qui transforme la vie humaine en destin tragique, comme en témoigne par exemple l’œuvre : Arrêtez la fuite du Temps :

olesya-dzhurayeva4
D’un point de vue symbolique, Olesya Dzhurayeva réinvente la mythologie, telle Faiblesse du démiurge :

olesya-dzhurayeva5
Evoquons encore ses talents d’aquarelliste comme dans cette œuvre :

olesya-dzhurayeva6
Ce petit article ne saurait traduire l’œuvre prismatique d’Olesya Dzhurayeva qui a exposé dans nombre de galeries. En voici quelques-unes empruntées aux sites qui lui sont consacrés :
« Née en 1982, Olesya Dzhurayeva habite l’Ukraine depuis l’âge de sept ans. Elle fait ses études à l’Institut d’art décoratif et appliqué de Kiev.
De 2002 à 2013, elle expose ses œuvres en Ukraine puis à l’étranger : Portugal, USA, Espagne, Mexique, Allemagne, Pologne, Lituanie, Italie, Roumanie, Croatie, Belgique, Royaume Uni. Retenons notamment l’exposition en solo de Kiev 2012 intitulée « Magie des choses simples ». Elle est membre de l’Union nationale des artistes d’Ukraine depuis 2005.En 2016, elle reçoit le prix public René Carcan.

Nos remerciements vont à la Galerie Bressigny qui a permis de découvrir son talent. Un très grand merci à Olesya Dzhurayeva elle-même qui a bien voulu nous faire parvenir sa biographie et de nombreux documents iconographiques, lesquels ont illustré cet article.

Pour aller plus loin :
http://www.mysketchs.com
https://www.facebook.com/olesyadzhurayeva

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Email -- 0 Flares ×