__

L’Ukraine carpatienne

27 Mar 2015
soldats ukrainiens

Parlons d’histoire

Le 15 mars 2015, l’Ukraine a fêté ses 75 ans depuis la création de l’Ukraine carpatienne. Dans cet article l’équipe de J’aime l’Ukraine a décidé de vous expliquer, chers lecteurs, l’importance et la signification de ce grand jour.

Alors, qu’est-ce que c’est que l’Ukraine carpatienne ?

Si on revient dans le passé, on peut constater que la région de Transcarpatie (ouest ukrainien) était sous la domination de plusieurs pays. Jusqu’à 1938, les territoires transcarpatiens appartenaient à la Tchécoslovaquie. Mais après l’accord de Munich de 1938 ces terres ont été attribuées à l’Allemagne. Et là, tous les Ukrainiens de cette région mouvementée ont eu l’espoir de devenir indépendants. Le gouvernement de Tchécoslovaquie était obligé de reconnaître la Constitution de l’Ukraine carpatienne. Les indépendantistes attendaient le dernier mot de la part de l’Allemagne, qui leur semblait favorable à la création de nouvel État transcarpatien.
Tout paraissait parfait et les Ukrainiens sentaient déjà le goût de la liberté. Mais rien ne se passe jamais comme prévu. Cette fois, c’est le gouvernement du dictateur hongrois, Miklós Horthy de Nagybánya, qui a voulu profiter de la situation et gagner ce territoire stratégique. Le 2 novembre l’arbitrage de Vienne a décidé de transmettre une partie de la Transcarpatie à la Hongrie ( avec les villes d’Oujgorod, Moukatcheve, Beregove). La capitale donc de l’Ukraine carpatienne a migré à Khust.

C’est Augustin Volochyn, président de l’Ukraine carpatienne, ambitieux et heureux qui a commencé à développer enfin l’État ukrainien. La politique du développement de la langue ukrainienne a été mise en place. Le 15 mars 1939, à Khust le gouvernement de l’Ukraine carpatienne a proclamé son indépendance, en demandant à l’Allemagne de la soutenir, mais la dernière a conseillé aux Ukrainiens de ne pas se révolter contre les Hongrois et pour la suite Hitler a décidé de céder toute la Transcarpatie à la Hongrie… Dans la nuit du 14 à 15 mars les troupes allemandes sont entrées sur la partie encore tchécoslovaque du territoire et l’armée hongroise sur la partie trancarpatienne.

troupes allemandes

Mais les Ukrainiens avaient du mal à se séparer de leur rêve d’être indépendants, ils sont sortis pour défendre leur liberté. C’étaient une lutte des inégalités : les Ukrainiens carpatiens, munis de leur bonne volonté et de quelques armes contre une armée hongroise de 40 000 soldats. Près de 5 000 Transcarpatiens sont morts lors de ce conflit de 3 jours contre la Hongrie fasciste. La défaite était évidente. Aujourd’hui, près de Khust, le champ où a eu lieu cette bataille, est nommé « le champ rouge » à cause des rivières de sang coulé à cet endroit.
Si on analyse les faits, on peut dire, qu’une des raisons de la chute de l’État ukrainien était qu’il n’y a pas eu de soutien international. En plus de cela, l’URSS voyait en cette indépendance un vrai danger. Staline lors de l’un de ses propos, s’est exprimé à ce sujet : « Une petite bestiole qui veut se joindre à un éléphant »…
L’Ukraine carpatienne n’a existé que quelques jours, mais a laissé une trace inoubliable dans la lutte pour son indépendance. Elle est devenue un symbole de la liberté et de la forte volonté des Ukrainiens.
Plusieurs années plus tard, la lutte continue toujours, et c’est à nous de créer notre histoire dignement !
____________________

Sources:
http://pidruchniki.com
http://www.memory.gov.ua