__

Une histoire de l’Euromaidan

05 Fév 2014
titre
0 Flares 0 Flares ×

Il était une fois le peuple ukrainien…

Il aimait son pays, sa patrie et sa terre. Ce peuple, digne et fier, travaillait pour son avenir, ses enfants, tout en respectant les droits et les volontés de chacun. Mais tout au long de l’histoire de ce peuple noble, il y avaient des invasions multiples et dangereuses des Turques, des Russes, des Tatares, des Hongrois, des Autrichiens, et puis, du régime soviétique. Pourtant, les cosaques courageux ont pu se libérer de tout ce malheur en obtenant en 1991, son indépendance, si fortement désirée.

Pendant ces 22 années il y avait du tout: la gloire et l’oubli (1991-2000), l’espoir et la déception (2004), et puis les gens moches et méchants (2009) qui voulaient casser cet esprit libre des Ukrainiens. Ils voulaient se réunir avec un pays qui les indignait si longtemps. Ils renonçaient d’écouter leur peuple qui voulait une autre vie, où on s’aime et on se respecte… Et c’est là où l’Euromaïdan est né. Le peuple est sorti sur la place de l’Indépendance à Kyïv, capitale de l’Ukraine, pour défendre encore une fois tout ce qu’il aimait autant: sa liberté et sa dignité! Il refusait de tomber dans l’oubli et dans la masse grise.Il scandait pour être vu, entendu et pris en considération! L’amour et la paix brillaient dans ses yeux. Mais tout d’un coup, le dragon est sorti de son trou. Il a envoyé ses flammes sur les  pauvres jeunes innocents… Et la nuit du 30 novembre 2013, ses serviteurs ont frappé violemment les étudiants pacifiques, pleins d’espoir et de motivation. Le pavé de la place s’est couvert du sang. Effrayés, les manifestants ont vite couru se réfugier dans un endroit le plus sûr du pays, l’église. Certains disent que c’est ici qu’ils ont obtenu cette force extraordinaire pour pouvoir sortir le lendemain, reconquérir leur place et ne plus la lâcher! Ils n’ont pas voulu que le dragon installe le sapin sanglant! Ils ont mis le leur, décoré à leur guise. Les gens l’ont vu et ont commencé à venir sur le Maïdan en apportant tout ce qu’ils pouvaient: bois, repas, casques, vêtements. La place s’est transformée en un royaume bien organisé où le peuple vivait bien. C’était un endroit magnifique pour les fêtes d’hiver. Les gens chantaient, dansaient, blaguaient à propos du gouverneur méchant et de ses serviteurs.

Mais la paix n’a pas duré longtemps…. Après les vacances, le dragon a voulu faire partir le peuple ukrainien. Il a inventé des lois qui interdisaient ce rassemblement en organisant son propre « Maïdan » avec des personnes qui le soutenaient. Ces gens n’ont pas tenu longtemps parce qu’au fond de leurs cœurs, ils désiraient de la paix et d’une meilleure vie. Mais ils avaient très peur du gouverneur, parce qu’ils n’avaient pas encore du pouvoir magique.

Les vrais Ukrainiens étaient sans peur! Les artistes sont aussi sortis pour montrer qu’ils ne sont pas d’accord avec ces lois et cette terreur du dragon. Les princes gentils qui tout au long de cette période défendaient leur peuple, appelaient les Ukrainiens unis à rester sur la place. Paroles, paroles… 2 mois passés, les Ukrainiens n’en pouvaient plus. Ils ont pris la décision et  ils se sont révoltés.

Pourtant, les serviteurs du dragon, en oubliant que leur seul devoir est de protéger leur population, ont commencé à tirer sur les gens en les blessant et même en les tuant. La guerre a commencé. Les médecins voulaient aider les pauvres gens, mais les serviteurs les chassaient. Les troubadours essayaient de raconter la vérité au reste du royaume, mais on leur faisait du mal pour qu’ils se taisent. Ce n’était pas tout. Les méchants prenaient en otage les gentils en les torturant et puis en les abandonnant dans les forêts. Certains y revenaient, mais beaucoup d’entre eux ont disparu pour toujours…

N’ayez pas peur, cela ne signifie pas que les Ukrainiens ne luttent pas contre le méchant dragon et ses serviteurs! Une partie du royaume où les gens ont le pouvoir magique, est presque libérée.  Une autre partie, toujours sous la domination de la peur, attend que les braves cosaques la libèrent.  Et heureusement, de nombreux serviteurs méchants commencent à s’enfuir, loin des courageux Ukrainiens! Le monde entier les admire et leur envoie des fleurs.

La lutte continue et ce n’est pas la fin de cette histoire. On vous racontera la fin heureuse très bientôt! On l’espère et on y croit!

 
__________________________
Sources:
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE
https://www.facebook.com/komsaga (dessinateur Oleksandr Komyahov, Саша Ком'яхов)
http://kazakionline.info
0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Email 0 0 Flares ×