__

Pourquoi j’aime l’Ukraine

24 Août 2014
23ans

Aujourd’hui, c’est la Journée de l’Indépendance de l’Ukraine. 23 ans déjà… Le moment où chacun peut se poser la question s’il aime l’Ukraine. De mon côté, c’est fait.

L’Ukraine est mon pays d’origine. On aime le pays de sa naissance, sa patrie, parce que c’est naturel, c’est un peu comme de la famille, on est né avec. Quand on est petit, on ne se questionne pas beaucoup sur cet amour inconditionnel. On grandit et les sentiments surgissent. Les miens n’étaient pas toujours évidents. Avoir quitté son pays, c’est un peu fuir, certains pourront dire qu’on ne le fait pas par amour. Les dernières années passées en Ukraine avant mon départ en France étaient plutôt controversées – déception que ce pays si beau, si puissant, avec tous ses trésors cachés ou pas, avec tous ses gens aux cœurs énormes, avec tout son potentiel m’a trahie presque, m’a poussée à le quitter, partir loin de ma famille, car l’avenir dans ce pays n’avait pas de formes, n’arrivait pas à se dessiner dans ma tête.

Un long moment, j’ai essayé de l’ignorer, cette Ukraine partagée dans mon cœur et dans mon esprit… Mais ensuite, je me suis dit que je ne peux pas ne pas aimer l’Ukraine à cause de ces quelques personnes à qui on n’a jamais appris l’amour, le partage, le respect, qui n’ont jamais su traiter les rares jouets qu’ils avaient et qui sont en train de casser quelque chose qui est un trésor pour les autres.

J’aime l’Ukraine pour ce qu’elle est vraiment. Je l’aime pour son passé et son histoire, ses erreurs, son authenticité, son peuple combattant, intelligent, émotionnel, sa nature et ses terres riches, son potentiel énorme dans tous les domaines, son avenir, son énergie. J’aime l’Ukraine pour ses fêtes presque quotidiennes mais suivies à chaque fois des coutumes et des traditions oh combien significatifs; pour les couronnes de fleurs, les seules couronnes qui me donnent envie d’être une princesse; pour ses symboles dans la broderie; pour sa musique qui pince le cœur, remet une couche de larmes aux yeux et fait vibrer le grain de la peau; pour l’hospitalité inconditionnelle des gens; pour l’humour des Ukrainiens, autocritique et fin; pour des milliers de nuances du vert de ses forêts en velours; pour l’air de ses montagnes qui inspire à oublier le quotidien ridicule et se fondre dans la nature, devenir sa part entière; pour l’eau pure de ses rivières, sources, lacs; pour les aurores et les couchers de soleil; pour cette coccinelle qui raconte sa vie sur mon doigt; pour le ciel étoilé la nuit et ses nuages blancs qui nous observent la journée; pour les étés passés au bord de la Tissa; pour les mains de maman; pour ce parfum du pays jeune avec des notes amères et une touche impercevable de surprise; pour l’odeur du feu printanier ou automnal qui se mêle au brouillard lourd au-dessus des jardins; pour les rues presque vides au petit matin; pour ses gares aux visages fatiguées; pour la foi et l’espoir; pour tout ce qui reste à découvrir.

Il était facile d’écrire cet article, les raisons d’aimer sont multiples, mais le fait curieux, suivant mes émotions pour décrire l’Ukraine et les sentiments que j’ai envers elle, c’est les mots en ukrainien qui venaient le plus souvent à mon esprit, des mots que je n’ai pas toujours envie de traduire… Je dirais que c’est mon âme ukrainienne qui me joue des tours.


_________

*Ceci est un texte personnel, subjectif donc, il peut être différent de vos raisonnements. Si vous voulez partager vos propres arguments et pensées, vous êtes les bienvenues !

** Musique: Pravytsya, Miy kray (Mon pays).