__

Événements du 1er mai en France et en Ukraine

01 Mai 2013
1mai - fête du Travail

Le 1er mai, 142 pays du monde dont l’Ukraine et la France, fêtent la journée internationale de solidarité des travailleurs ou le jour de la fête du Travail.

En France, c’est également la fête du muguet. Le 1er mai a en réalité deux origines et deux histoires. Tandis que la première trouve ses origines à Chicago en 1886, la seconde remonte au Moyen-Age.
Il semble que le muguet, aussi appelé lys des vallées, une plante originaire du Japon, soit présente en Europe depuis le Moyen-Age. La plante à clochettes a toujours symbolisé le printemps et les Celtes lui accordaient des vertus porte-bonheur.
En France, la tradition d’offrir un bouquet de muguet est née grâce au roi Charles IX le 1er mai 1561. Après avoir reçu à cette date un brin de muguet en guise de porte-bonheur, il a décidé d’en offrir chaque année aux dames de la cour.
Cette fleur est aussi le symbole de rencontres amoureuses. Longtemps, ont été organisés en Europe des « bals du muguet ». C’était d’ailleurs l’un des seuls bals de l’année où les parents n’avaient pas le droit de cité. Ce jour-là, les jeunes filles s’habillaient en blanc et les garçons ornaient leur boutonnière d’un brin de muguet.

Voici quelques événements à travers les siècles qui ont marqué l’histoire de nos deux pays.

En Ukraine le 1er mai :
1855, est né Nicolas Kachcthenko, biologiste ukrainien, l’un des premiers académiciens ukrainiens (1918). Fondateur des jardins d’acclimatation à Tomsk et à Kyïv, ainsi que créateur du musée zoologique à Kyïv.

1919, le 1er mai a été déclaré jour férié sur le territoire de la République ukrainienne. Le gouvernement a publié le manifeste «Pour les travailleurs de l’Ukraine. » Dans les villes, des manifestations et des rassemblements sont organisés. Dans la capitale, des festivités sont menées sous forme d’un parade.

1920, est née Nona Koperzhynska, talentueuse actrice ukrainienne. La génération soviétique se rappelle d’elle comme de la tante Sekleta dans le film « Courir deux lièvres à la fois » ou de Rogneda Karpivna dans le film « Reine de la station d’essence. »

1939, le film d’Alexandre Dovjenko « Chtchorz » est sorti sur les écrans.

1944, la première de la comédie musicale « Foire de la ville de Sorotchynsk » a inauguré l’ouverture du Théâtre kyïvien de la Comédie musicale.

1945, est né Vasily Zinkevytch, chanteur ukrainien. Il devient connu en 1971, après avoir participé au festival de chansons interprétant avec Volodymyr Ivassuk et Nazariy Yaremtchouk la chanson « Tchervona routa » (La rue (ou rhododendron) rouge). Écrite par le compositeur ukrainien Volodymyr Ivassuk, elle est devenue l’une des chansons ukrainiennes les plus connues dans le monde, « ayant survolé la terre et étant devenue un super hit des 40 dernières années ».

1993, s’est suicidé Pierre Bérégovoy, homme politique socialiste français d’origine ukrainienne, le Premier ministre de la France en 1992-1993 sous la présidence de François Mitterrand.

En France le 1er mai :
1635, le cardinal de Richelieu, proviseur de la Sorbonne, pose la première pierre de la chapelle, en présence de l’architecte Jacques Lemercier. La chapelle de la Sorbonne conserve aujourd’hui le tombeau du cardinal mort en 1642, un mausolée de marbre sculpté par François Girardon.

1733, la France perd un grand sculpteur, Nicolas Coustou qui a participé aux grands chantiers de Louis XIV comme Versailles. La patrimoine qu’il nous a laissé, ce sont ses œuvres : « la Seine et la Marne », « Berger Chasseur », « Louis XV en Jupiter »…

1878, l’exposition universelle de Paris est inaugurée. Le Palais du Trocadéro est construit pour cette occasion particulière, et les curieux peuvent admirer la tête de la statue de la liberté, ainsi qu’un aquarium géant.

1907, la première application de la loi promulguant le 1er mai comme un jour férié ; le conseil municipal de Paris s’est prononcé le 6 juin 1906 pour que le 1er mai soit férié.

1949, Simone de Beauvoir publie un essai retentissant sur la condition féminine qui s’intitule « le Deuxième sexe ». Son ouvrage prône l’émancipation de la femme, possible uniquement par l’acquisition de son indépendance. Selon l’auteur, « on ne naît pas femme, on le devient ».

Dans le monde entier :
le 1er mai est la Journée mondiale de l’asthme.
______________________________

Source:
 http://beyond.ua/svyato-praci
 http://www.istpravda.com.ua
 http://tsn.ua
 http://www.linternaute.com
Sources photos :
 http://29.agendaculturel.fr
 http://www.cherchons.com/
 http://envk1.at.ua